FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Le formulaire de soins sécuritaires de la FIQ est là pour rester

Le formulaire de soins sécuritaires de la FIQ est là pour rester

Il y a un peu moins d’un an, la FIQ dotait ses équipes d’un nouvel outil en ligne permettant aux infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques de signaler les situations inacceptables avec lesquelles elles sont contraintes de composer et de le faire sans craindre les représailles de leur employeur. Les membres de la FIQ peuvent donc maintenant documenter les situations où leurs conditions d’exercice ne leur permettent pas d’offrir des soins de qualité, sécuritaires et humains, ce qui donne, ensuite, la possibilité aux équipes locales de faire des interventions précises auprès des directions d’établissements ou de toutes autres instances appropriées.

À peine trois mois après le lancement du formulaire, son utilité et sa pertinence ne faisaient déjà plus aucun doute. Pour la période du 15 juin au 15 septembre 2016 seulement, nous avions déjà reçu 437 formulaires de soins sécuritaires provenant de 43 établissements. En date d’aujourd’hui, ce sont plus de 1600 formulaires dûment remplis qui ont été acheminés à toutes les équipes locales à travers la province et les tendances observées initialement se maintiennent. Parmi les situations rapportées, les besoins accrus en soins des patient-e-s étaient l’indicateur le plus sélectionné par les membres (67 % des cas), venait ensuite la lourdeur de la tâche administrative (48 % des cas), puis l’incapacité à effectuer l’ensemble des soins (37 % des cas).

À la lumière de ces indicateurs, nous sommes en mesure d’avancer que parmi les irritants rapportés, plusieurs sont corrigibles avec un peu de volonté de la part des employeurs : problèmes de non-remplacement des professionnelles en soins, réorganisation improvisée des unités de soins, manque de leadership clinique de la part des gestionnaires, etc. Beaucoup d’autres situations apparaissaient inquiétantes pour les répondantes, notamment l’impossibilité de surveiller les patient-e-s ou de les évaluer adéquatement, un élément central de la pratique professionnelle des membres de la FIQ. Dans plusieurs cas, la surcharge de travail occasionnée par un déséquilibre entre les besoins en soins des patient-e-s et la composition des équipes de soins avait pour effet de nuire sérieusement à la qualité et à la sécurité des soins offerts.

Il ne fait aucun doute que le formulaire de soins sécuritaires répond à un besoin de remplir son rôle professionnel. Par ailleurs, nous invitons les membres de la FIQ à en faire usage chaque fois que cela s’avère nécessaire. Pour obtenir plus d’information, ou pour signaler à votre syndicat une situation qui présente des risques pour la qualité et la sécurité des soins, ou qui nuit à vos conditions d’exercice sur votre centre d’activités, n’hésitez pas à remplir le formulaire en ligne.