FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pilule abortive payée par la RAMQ : une bonne nouvelle, mais des précautions s’imposent.

Pilule abortive payée par la RAMQ : une bonne nouvelle, mais des précautions s’imposent.

Rendre la pilule abortive gratuite pour les Québécoises comme l’a annoncé aujourd’hui le ministre de la Santé est une bonne nouvelle. À la FIQ, nous appuyons cette décision. Le Québec était clairement en retard par rapport à plusieurs pays dans le monde.

Mais cette bonne nouvelle qui contribuera à garantir aux femmes du Québec le libre choix et de disposer comme elles l’entendent de leur corps, soulève tout même quelques préoccupations. Le gouvernement ne doit pas se limiter à rendre gratuite la pilule abortive, il doit accompagner cette décision de mesures permettant aux femmes de disposer d’aide et d’accompagnement psychologiques en cas d’utilisation de la pilule. Décider d’interrompre une grossesse n’est pas une mince décision et cela peut engendrer de la détresse. C’est pour ça que nous croyons que les femmes du Québec doivent pouvoir compter sur tout le soutien nécessaire.

Line Larocque
1ère vice-présidente de la FIQ