FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour une meilleure démocratie. Pour une plus grande participation!

Pour une meilleure démocratie. Pour une plus grande participation!

Samedi, se tenait, à Montréal, la première d’une série de forums citoyens dans 5 villes du Québec sur la réforme du mode de scrutin. Ces forums sous la thématique Pour que chaque voix compte sont organisés par le Mouvement Démocratie Nouvelle (MDN), avec le soutien des partis d’opposition du Québec et de nombreuses organisations de la société civile dont la FIQ.

Le 7 décembre 2016, l’ensemble des partis d’opposition du Québec se sont engagés à réformer le mode de scrutin si l’un d’entre eux formait le gouvernement au terme de la prochaine élection. Dans la volonté de prendre le pouls de la population sur cet enjeu d’importance, ils ont mis sur pied, avec le MDN duquel la FIQ est membre, ces forums citoyens. Ceux-ci ont pour but d’entendre la population sur leurs préoccupations au sujet du mode de scrutin actuel et de recueillir leurs propositions pour rendre notre système de représentation électorale plus représentative de nos choix politiques.

Depuis quelques années déjà, la FIQ soutient la réforme du mode de scrutin au Québec. Afin que le choix d’un gouvernement démocratiquement élu représente davantage la volonté populaire, il est plus qu’urgent que nous engagions un virage vers un mode de scrutin proportionnel. Saviez-vous que le mode de scrutin uninominal à un tour, qui est actuellement le nôtre, a entraîné dans notre histoire des distorsions importantes entre le vote populaire et le choix du gouvernement élu? À titre d’exemple, aux élections provinciales de 2014, le gouvernement de Philippe Couillard n’a obtenu que 41, 5 % des votes des citoyen-ne-s, mais a réussi à former un gouvernement majoritaire avec 56 % des sièges à l’Assemblée nationale. Cette distorsion est un déni de démocratie. C’est grâce à ce pouvoir majoritaire que les libéraux ont pu imposer des réformes majeures, comme celle du réseau de la santé que l’on connaît, envers et contre tous! Cette situation est insensée dans une démocratie qui se définit comme représentative.

C’est une véritable révolution démocratique que nous souhaitons. Nous devons être vigilantes et convaincantes. Les projets et les promesses de réformes du mode de scrutin sont une série de rendez-vous manqués et de déceptions. On n’a qu’à penser à la promesse brisée de Justin Trudeau. Après s’être engagé en campagne électorale à réformer le mode scrutin, le premier ministre du Canada a rompu son engagement. Nous avons une opportunité pour le Québec. Saisissons-là.

Participez en grand nombre et faites entendre votre voix!