FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Se mobiliser, ici et ailleurs, contre la violence

Se mobiliser, ici et ailleurs, contre la violence

Lutter contre la violence, ça se passe par la mobilisation. Les exemples d’actions à l’échelle internationale sont nombreux et peuvent nous inspirer. Le comité Condition féminine a présenté les luttes et actions de plusieurs femmes à travers le monde. Du Liban, en passant par le Rwanda ou l’Islande, des femmes ont uni leurs forces pour dénoncer des situations qu’elles vivaient. Elles ont laissé libre cours à leur imagination pour prendre action : confection de robes de mariées en papier pour dénoncer la possibilité des violeurs d’échapper à la justice en épousant leur victime (Liban), création de nouveaux organismes pour venir en aide aux femmes victimes de l’utilisation du viol comme arme de guerre (Rwanda), arrêt de leur travail à l’heure exacte où elles cessent d’être payées au même titre que leurs collègues masculins (Islande), etc.

Plus près de chez nous, comment oublier la vague déferlante qu’a été le mouvement de dénonciation #moiaussi qui a débuté dans la semaine précédant la tenue du Réseau ? Outre l’appui donné publiquement aux victimes par la FIQ, il fallait se mobiliser pour cet enjeu! Pour se faire, le comité Condition féminine a proposé une déclaration aux militantes du Réseau des femmes. Comme elle a été endossée par les militantes présentes, la prochaine étape sera de la présenter à la délégation du congrès 2017.