FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Projet de loi no 176 sur les normes du travail : opération ratée

Projet de loi no 176 sur les normes du travail : opération ratée

« Le gouvernement promettait quelque chose de majeur, il a plutôt abouti avec un projet de loi qui ne changera pas beaucoup de choses. Les attentes étaient très grandes, nous ne pouvons être que déçues. » C’est en ces termes que la présidente de la FIQ, Nancy Bédard, a réagi au dépôt du Projet de loi no 176, Loi sur les normes du travail et d’autres dispositions législatives afin principalement de faciliter la conciliation famille-travail.

« Les mesures supposées favoriser la conciliation famille-travail sont très minces. Le gouvernement a fait beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Nous tenons tout de même à saluer la reconnaissance du motif d’absence en raison de violence conjugale de même que l’introduction de la notion de proche aidant », a poursuivi Nancy Bédard.

Finalement, la FIQ est peu impressionnée par les dispositions sur le temps supplémentaire. « Compte tenu de la crise qui sévit concernant le temps supplémentaire obligatoire pour les professionnelles en soins du réseau de la santé, on se serait attendues à des mesures costaudes. Or, il en n’est rien. Il y a bien de minimes avancées mais rien qui éliminera le temps supplémentaire obligatoire. Maintenant, on souhaite pouvoir exprimer notre point de vue et être entendues par les parlementaires », a conclu Nancy Bédard.


Crédit photo : LA PRESSE CANADIENNE