FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La santé, c’est aussi celle des professionnelles en soins

La santé, c’est aussi celle des professionnelles en soins

La Semaine SST  bat actuellement son plein dans notre organisation. Plus que jamais, je suis profondément convaincue de la nécessité de tenir un tel événement à la Fédération. Dans un contexte où la charge de travail et la détresse exprimée par les professionnelles en soins ont atteint un niveau critique, on ne parlera jamais trop de santé et de sécurité du travail (SST).

Dans les derniers mois, vous êtes plusieurs professionnelles en soins à avoir mis en lumière votre exaspération à ne plus pouvoir offrir des soins de qualité aux patiente-e-s. Plusieurs ont dénoncé leur ras-le-bol d’être prises en otage dans un réseau de la santé qui craque de partout. Cette charge de travail démesurée, exacerbée par le manque de professionnelles en soins et les heures supplémentaires obligatoires répétitives, constitue le cocktail parfait pour causer de grands préjudices à la santé physique et psychologique des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques.

Savoir prendre soin des autres, on s’y connaît. Savoir prendre soin de nous, c’est une tout autre histoire. En la matière, on peut dire que l’expression « cordonnier mal chaussé » colle bien aux professionnelles en soins. Dans les prochaines semaines, j’aurai l’occasion de rencontrer la nouvelle ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, pour m’assurer qu’elle donne rapidement suite à sa promesse de soulager les professionnelles en soins. Elle doit sans tarder poser des gestes qui auront un effet bénéfique sur celles qui s’occupent des patient-e-s 24 heures par jour, 7 jours par semaine, 365 jours par année. Il est grand temps que la santé psychologique des professionnelles en soins devienne une priorité, tant pour les employeurs que pour le gouvernement.

En attendant, je vous invite à remplir la grille d’évaluation  vous permettant d’identifier les facteurs de protection peu ou pas présents dans votre milieu de travail et ainsi savoir si vous êtes en lieu sûr en matière de santé psychologique. Les résultats sont anonymes, mais ils seront acheminés à votre équipe syndicale. Bonne semaine SST 2018!