FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ présente à la 12e Conférence régionale Interaméricaine de l’Internationale des services publics

La FIQ présente à la 12e Conférence régionale Interaméricaine de l’Internationale des services publics

Du 24 au 28 juin, les syndicats des services publics se sont réunis lors de la Conférence régionale Interaméricaine. L’évènement était précédé de la rencontre du Comité régional des femmes, du comité exécutif et de nombreuses réunions régionales. « Le peuple au-dessus du profit », voilà le thème qui guide l’ISP et qui continue d’alimenter son programme d’action, qui a été adopté par les participants à la conférence. Que ce soit la privatisation, l’absence de justice fiscale ou la précarisation, ces enjeux auxquels font face les travailleuses ont des impacts au quotidien: ils ont pris une ampleur globale, qui peut mieux être saisie et contrée par des actions globales. Il devient essentiel de savoir de quelles manières d’autres syndicats des services publics font face à ces enjeux, de partager nos expériences et de s’allier pour mener nos batailles ensemble. La conférence a d’ailleurs été l’occasion de resserrer des liens avec des syndicats, autant d’Amérique du Nord que du Sud.

Dès l’ouverture de la conférence, les syndicats ont célébré l’adoption de la convention 190 à l’Organisation internationale du Travail (OIT), au sujet de la violence et du harcèlement dans le monde du travail. La présidente de la FIQ, Nancy Bédard, a pris la parole au sujet d’une résolution « En défense des services publics », qui mettait en relief les violences subies par les travailleuses et les travailleurs des services publics.  Mme Bédard a fait part de la réalité des professionnelles en soins du Québec et de la hausse des violences physiques, psychologiques sexuelles et organisationnelles. Elle a insisté sur la nécessité de nommer la violence organisationnelle et a salué le levier puissant qu’est la convention internationale sur le harcèlement et la violence au travail. La FIQ fera pression pour que le Canada ratifie cette convention rapidement, a-t-elle conclu.

En plus des rencontres des divers comités, de l’adoption du plan d’action et des résolutions des affiliés, la parole a été donnée à des panélistes des quatre coins des Amériques au cours des sept tables rondes suivantes :

  • Services publics de qualité
  • Droits syndicaux
  • Les entreprises multinationales, les accords de « libre-échange » et les biens communs
  • Le futur du travail, la digitalisation dans le secteur public et les attaques du capital face aux transformations dans les relations de travail
  • Justice fiscale : réformes fiscales qui viabilisent le rôle de l’État
  • La dette publique et son impact sur les citoyens
  • Changement climatique et les défis des services publics

La FIQ est membre de l’ISP, qui rassemble plus de 20 millions de travailleurs/euses dans 163 pays et territoires et se consacre à la promotion des services publics de qualité partout dans le monde. Les deux tiers des membres de l’ISP sont des femmes, qui travaillent dans les services sociaux, la santé, les services municipaux et de la communauté, l’administration centrale et les services de distribution tels que l’eau et l’électricité.