FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Enfin, des solutions structurantes pour contrer le TSO et améliorer les conditions de travail

Enfin, des solutions structurantes pour contrer le TSO et améliorer les conditions de travail

La FIQ – Syndicat des professionnelles en soins de l’Outaouais (FIQ-SPSO) se réjouit de l’entente signée hier avec le CISSS de l’Outaouais (CISSSO) afin de trouver des solutions immédiates pour régler les problèmes de pénurie de personnel, notamment à l’urgence de Gatineau, contrer le temps supplémentaire obligatoire (TSO) et améliorer les conditions de travail dans l’ensemble des installations de l’Outaouais.

« Il y a de l’espoir pour les professionnelles en soins de voir les choses s’améliorer à court terme », estime le président par intérim de la FIQ-SPSO, Patrick Guay.

Lors d’une rencontre constructive en présence des représentants du Tribunal administratif du travail (TAT), mercredi après-midi, la direction du CISSSO s’est notamment engagée à revoir l’organisation des soins à l’urgence de Gatineau et à stabiliser les équipes de travail.

Une infirmière polyvalente sera présente à l’urgence de Gatineau sur tous les quarts de travail et une infirmière praticienne spécialisée pourrait se joindre aux équipes des urgences, avec l’accord du ministère de la Santé.

« L’employeur a pris acte de la détresse des professionnelles en soins et je sens une volonté de changer les choses, affirme Patrick Guay. J’espère que les professionnelles épuisées pourront reprendre leur souffle et ainsi être en mesure d’offrir des soins sécuritaires à leurs patients ».

Une analyse du temps supplémentaire obligatoire sur tous les quarts de travail dans toutes les installations du CISSSO sera effectuée et l’employeur procédera au rehaussement des postes de manière à contrer l’utilisation du TSO. La faisabilité de l’implantation du système d’autogestion des horaires sera aussi étudiée et une entente-cadre prévoira l’application des horaires de 12 heures.

Des professionnelles en soins mobilisées

La FIQ-SPSO souligne le travail exceptionnel de ses membres qui se sont distinguées par leur professionnalisme au cours des dernières semaines très difficiles.

« Le travail de sensibilisation et de mobilisation, ce sont tous les membres qui l’ont fait et je les en remercie », a souligné Patrick Guay. « Nous ne relâcherons pas la pression tant que des améliorations nettes ne se feront pas sentir ».

 

À propos de la FIQ – SPSO

La FIQ – Syndicat des professionnelles en soins de l’Outaouais compte plus de 2 800 professionnelles en soins, soit la grande majorité des infirmières, des infirmières auxiliaires et des inhalothérapeutes œuvrant dans les établissements de santé et de services de la région. Elle est affiliée à la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec–FIQ.