FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

« Mettons fin à l’inhumain » La FIQ lance une campagne télévisuelle choc

« Mettons fin à l’inhumain » La FIQ lance une campagne télévisuelle choc

Pour interpeller le gouvernement et sensibiliser la population, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec–FIQ poursuit sa campagne choc et lance un message à la télévision sous le thème « Mettons fin à l’inhumain ». Exténuées par des conditions de travail pénibles qui nuisent à la qualité et à la sécurité des soins aux patient-e-s, les professionnelles en soins exigent que les choses changent dans le réseau de la santé.

« Les professionnelles en soins n’en peuvent plus, ça fait longtemps qu’elles expriment des cris du cœur. La campagne télévisuelle que nous lançons aujourd’hui est le reflet de ce grave ras-le-bol et ce sont elles qui sont au cœur de ce message. « Mettons fin à l’inhumain », ça veut dire redonnons leurs droits à ces travailleuses, traitons-les autrement que comme des numéros et laissons-les soigner humainement. Elles continueront de parler et de dénoncer tant que cela ne changera pas, pour elles-mêmes et surtout pour leurs patient-e-s. Pour que les professionnelles en soins soient encore là demain et parce que la réalité du terrain doit être mieux comprise, cette campagne est nécessaire », explique Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

Cette période de crise agit comme un révélateur des failles du système et on a pu constater que le gouvernement n’écoute pas les avertissements et les demandes des professionnelles en soins. Elles ont ainsi dû travailler sans l’équipement de protection nécessaire et c’est par arrêtés ministériels que le gouvernement a décrété leurs conditions de travail : l’employeur met fin aux congés, aux fériés, bouleverse leur horaire et le lieu de travail où elles sont affectées. De nombreuses régions sont maintenant déconfinées, mais les droits des professionnelles en soins continuent d’être bafoués, ce contre quoi la FIQ se bat activement. Les professionnelles en soins ne peuvent pas travailler à ce régime pour toujours, c’est inhumain.

« Les professionnelles en soins donnent tout ce qu’elles ont, mais elles sont au point de rupture. Si elles continuent de tomber au combat, c’est toute la population qui en souffrira. Le gouvernement doit prendre au sérieux les signaux d’alarme des professionnelles en soins et retenir dès maintenant les solutions durables que nous proposons », affirme Mme Bédard.

La campagne « Mettons fin à l’inhumain » sera diffusée à la télévision, dans les journaux, sur le Web et les médias sociaux.

</