FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La maltraitance des personnes aînées ne peut plus être ignorée

La maltraitance des personnes aînées ne peut plus être ignorée

Cette semaine, la FIQ et la FIQP déposaient un avis dans le cadre de la consultation sur le plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes ainées, afin de faire connaître le point de vue des professionnelles en soins et leurs solutions sur la question. Si la COVID-19 a causé un choc collectif brutal quant à la maltraitance envers les personnes ainées, il est important de reconnaître que cette situation désastreuse émane de décisions politiques, budgétaires et de gestion qui remontent à bien avant la crise actuelle. 

Dans leur avis, les fédérations y vont des recommandations suivantes : 

  • Encourager et faciliter la dénonciation sans crainte de représailles pour les professionnelles en soins 
  • Abolir les plans de contingence et de délestage entérinés par les directions de soins infirmiers 
  • Mettre fin à la marchandisation des soins aux personnes aînées 
  • Revoir la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aîné-e-s et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité 
  • Adopter des mécanismes de surveillance efficaces et une meilleure reconnaissance de l’imputabilité 
  • Des ratios sécuritaires en soins directs, la garantie d’équipes stables et suffisantes pour tous les milieux de vie et de soins et ainsi remédier au défaut de soins aux aîné-e-s 
  • Un nombre suffisant d’infirmières spécialisées en prévention et en contrôle des infections (PCI) 
  • Améliorer l’offre de soins à domicile 
  • Utiliser l’analyse différenciée selon le sexe, dans une perspective intersectionnelle (ADS+), pour aborder la question de la maltraitance 

Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire l’avis de la FIQ et la FIQP

Avis dans le cadre de la consultation sur le plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2022-2027