FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Nagia Idel Mehdaoui

Vice-présidente poste réservé infirmière (FIQ)

Conseil Cri de la santé et serv. soc. de la Baie-James

Mes chères collègues professionnelles en soins,

La pandémie que nous subissons depuis déjà plus d’un an a révélé des maux que nous ne pouvons plus ignorer. Nos membres ainsi que leur vision du syndicalisme changent et pour y répondre, il est nécessaire de nous réinventer en tant qu’organisation syndicale.

Depuis ces deux dernières années, au travers de mon mandat au comité de Négociation, j’entends les préoccupations des militantes. Je vois le fossé qui se creuse avec nos membres.

Infirmière clinicienne depuis 2003, j’ai pratiqué et milité à l’hôpital, au CLSC, à Montréal et jusqu’à la Baie-James. J’ai mené plusieurs combats qui se sont soldés par de grands succès et de grands apprentissages.

M’inscrivant dans la continuité de mon parcours communautaire, professionnel et syndical, aujourd’hui je fais le pas du local au national en me présentant au poste de vice-présidente au Comité exécutif de la FIQ, poste réservé infirmière. Mes expériences au sein d’un Comité exécutif local ou dans les comités nationaux auxquels j’ai participé m’ont pleinement fait mesurer les défis qui nous attendent, particulièrement en lien avec les relations de travail.

Et c’est avec détermination, rigueur et compétence que je m’y attellerai!

Je suis persuadée que c’est en affrontant la réalité que vivent nos membres que nous pourrons redonner de l’espoir et de la confiance en notre Fédération.

Mon expérience au comité de Négociation sera également un atout important qui me permettra, dès le lendemain de cette élection, d’être opérationnelle immédiatement et de déployer notre nouvelle convention collective.

Cependant, je veux placer ma candidature sous le signe du renouveau, d’une FIQ qui sera inclusive, novatrice et féministe. Une FIQ représentative et surtout en adéquation avec ses membres et ses affiliés. Une FIQ qui respectera leurs particularités locales ou régionales et qui permettra ainsi d’asseoir notre Fédération à la place qui lui revient dans l’espace public.

C’est pour toutes ces raisons, mes chères collègues, que je sollicite votre confiance et votre soutien. J’ai l’intime conviction que toutes ensemble, nous réussirons à accompagner la FIQ vers les changements qui s’imposent et qui nous permettront d’être armées pour les défis postpandémie qui se profilent dans les prochaines années.

Je vous remercie.


Appuyée par

Julie Bouchard
CIUSSS du Saguenay-Lac St-Jean

Denis Cloutier
CIUSSS de l’Est-de-l’Île de Montréal