FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Shirley Dorismond [Élue]

Vice-présidente Secteur sociopolitique, Solidarité, Condition féminine (FIQ)

CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Chères militantes,
Chères alliées,

Je suis féministe, syndicaliste, humaniste et engagée pour une justice sociale. Ces valeurs m’ont amené à déposer ma candidature au Comité Exécutif FIQ en 2017 et c’est ce qui m’enflamme à vous demander, pour une seconde fois, votre confiance afin de poursuivre mon engagement syndical.

Le Regroupement des FIQ, composé majoritairement de femmes, s’engage quotidiennement afin de promouvoir une société plus juste, plus équitable, plus inclusive et exempte de violence. Militante depuis quatorze ans et infirmière clinicienne depuis plus de vingt ans, j’ai passé ma vie non seulement à défendre ces valeurs, mais aussi à les promouvoir.

Nous avons adopté ensemble la première politique de représentation équitable des femmes dans les lieux de pouvoir au sein du RFIQ. Cette politique souligne un féminisme solidaire et reflète la représentativité des membres à tous les paliers de pouvoir. Pendant mon mandat, j’ai mené tous les dossiers de manière solidaire, transparente et inclusive.

La pandémie actuelle a un impact crucial sur l’humanité. Des choix politiques et économiques ont exacerbé les inégalités sociales sans compter la souffrance et la détresse que vivent les professionnelles en soins au quotidien. Comme syndicat, nous avons fait de bons coups et rencontré des défis importants dans la gestion de cette crise. De ce fait, cela demande de la transparence, de l’humilité envers soi et envers les autres afin d’admettre qu’on s’est égarée par moment. C’est pourquoi je vous propose humblement le thème de ma campagne : REBONDIR !

Pour rebondir, nous retournerons à la base en étant encore plus à l’écoute. Ainsi, nous reconnaitrons la pluralité des membres et leurs préoccupations. Aussi, nous développerons une approche féministe intersectionnelle tout en poursuivant l’axe transversal de la condition féminine. Axe qui nous orientera dans nos négociations et dans nos relations de travail, une force pour une démarche syndicale féministe.

Notre grand projet collectif, une loi pour les ratios, qui nous permettra de diminuer la surcharge de travail afin d’être en mesure de donner des soins sécuritaires et de qualité, tout en facilitant une meilleure conciliation travail-famille-étude des 76 000 professionnelles en soins.

REBONDIR ENSEMBLE, NE METTRE AUCUNE LIMITE À CE QU’ON PEUT ACCOMPLIR, Y CROIRE AVEC CONVICTION !


Appuyée par

Denyse Joseph
Centre universitaire de santé McGill

Élise Champoux
Institut de cardiologie de Montréal