Ouverture officielle de la toute première clinique de proximité au Québec: la concrétisation de la vision de la FIQ pour des soins à échelle humaine

2014-10-15

C’est ce matin qu’ouvrait officiellement la toute première clinique de proximité au Québec, celle de la Coopérative de solidarité SABSA, dans la Basse-Ville de Québec. Concrétisant ainsi plus de trois années de réflexion et de développement du concept de soins à échelle humaine, cette clinique de proximité fondée, administrée et opérée par des professionnelles de la santé marque une avancée significative dans l’amélioration de l’accès aux soins de première ligne.

« C’est avec une immense fierté que j’assiste aujourd’hui à l’ouverture officielle de cette première clinique de proximité. Cette réalisation confirme le fait que les professionnelles en soins ont l’expertise et la formation pour en faire beaucoup plus pour les patient-e-s et pour améliorer significativement l’accès aux soins et aux services de santé de première ligne », a déclaré Régine Laurent, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ. « Les structures de notre système de santé ne favorisent pas les soins de proximité. Et le manque de volonté de plusieurs acteurs du milieu empêche de mettre en place des changements importants qui seraient pourtant bénéfiques pour l’ensemble de la population et qui permettraient même au gouvernement de faire des économies. À la FIQ, nous nous sommes dit que nous devions prendre l’initiative et oser! Agir concrètement, sur le terrain, pour changer les choses », a poursuivi la présidente de la Fédération.

Ainsi, grâce à la collaboration de la FIQ et de la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval, la Coopérative de solidarité SABSA, qui offrait précédemment des services uniquement à une clientèle plus vulnérable atteinte d’Hépatite C ou de VIH, pourra désormais accueillir un éventail de patient-e-s beaucoup plus large par le biais de sa clinique de proximité. « Les besoins de la population des quartiers St-Roch et St-Sauveur sont grands et le nombre de médecins de famille est très bas », soulignait Isabelle Têtu, cofondatrice de la Coopérative SABSA. « En tant que professionnelles de la santé, nous savions que nous pouvions dispenser un nombre considérable de soins et de services essentiels, dans le respect de notre champ d’expertise, et ainsi répondre à une réelle préoccupation de la communauté », a-t-elle soutenu. « Depuis l’annonce de l’ouverture de la clinique, nous accueillons des mamans avec leurs bébés malades qui ont besoin de se faire rassurer, des personnes qui n’ont pas de carte d’assurance maladie, des personnes ayant de multiples problématiques de santé et monsieur et madame tout le monde qui n’ont pas accès à un médecin de famille », a fait remarqué Mme Têtu.

De son côté, Bernard Roy, chercheur et professeur à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval, a avancé le fait que l’expérience de la clinique de proximité de la Coopérative SABSA mettra en évidence les contributions des infirmières à l’amélioration du système de santé au bénéfice de la population. « Par le biais des cliniques de proximité, les infirmières font preuve de leadership et font bénéficier la population de l’ensemble de leurs compétences et de leurs connaissances qui sont très larges et très riches », a-t-il souligné.

Misant sur une approche de soins humains, sur le leadership des professionnelles de la santé et en s’inspirant de l’économique sociale, les cliniques de proximité sont administrées de manière démocratique par des professionnelles de la santé. Elles ont pour mission de permettre aux patient-e-s d’être vu-e-s rapidement par des professionnelles de la santé, pendant des heures d’ouverture flexibles et adaptées aux familles, afin de répondre à certains besoins de soins de première ligne et afin de faire de la prévention et de la promotion de la santé.

Pour plus d’information sur les nouveaux modèles de soins à échelle humaine, consultez http://sortonsducadre.info/echelle-humaine/.