FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les projets-ratios sécuritaires professionnelles en soins/patient-e-s

Les projets-ratios professionnelles en soins patient-e-s sont maintenant annoncés! Au total, treize projets sur les ratios professionnelles en soins / patient-e-s démarreront d’ici l’été, et quatre projets au cours de l’automne 2018. Pour en savoir davantage, consultez la foire aux questions, les communiqués et le fil d’actualité concernant ces projets. Tout au long de la démarche, la FIQ vous tiendra au courant des développements et cette page sera régulièrement mise à jour.


Foire aux questions

 

Quels sont les objectifs des projets-ratios?

L’objectif des projets-ratios est d’implanter des ratios sécuritaires professionnelles en soins/patient-e-s dans 17 unités réparties dans les différentes régions du Québec — D’ici l’été, 13 projets-ratios débuteront en médecine, en chirurgie et en CHSLD; à l’automne, 4 autres projets-ratios seront lancés en établissement privé conventionné, en inhalothérapie, en soins à domicile et en urgence.

Les ratios visent à donner des conditions permettant aux professionnelles en soins de donner des soins de qualité et sécuritaires pour elles-mêmes et leurs patient-e-s.

À terme, l’objectif de la FIQ est que des ratios sécuritaires soient garantis pour tous les établissements du Québec, peu importe la mission. Une loi sur les ratios sécuritaires constitue le meilleur moyen d’atteindre ce résultat.

Où auront lieu les projets-ratios, quand commenceront-ils et sur combien de temps s’échelonneront-ils?

Un projet-ratios sera implanté dans chacune des régions du Québec. Les lancements des 13 premiers projets-ratios ont débuté le 19 avril et se poursuivront jusqu’au 30 mai prochain. La durée des projets-ratios est d’un peu plus de 6 mois, mais il est entendu que les ratios pourront être maintenus par la suite.

Médecine

  • Hôpital général du Lakeshore (CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal))
  • Centre hospitalier régional du Grand-Portage (CISSS du Bas-Saint-Laurent))
  • Hôpital Saint-François d’Assise (CHU de Québec))
  • Hôtel-Dieu de Lévis (CISSS de Chaudière-Appalaches))
  • Hôpital Le Gardeur (CISSS de Lanaudière)

Chirurgie

  • CHAUR de Trois-Rivières (CIUSSS de la Mauricie–Centre-du-Québec)
  • Hôpital du Sacré-Cœur (CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal)
  • Centre hospitalier d’Amos (CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue)
  • Hôpital du Suroît (CISSS de la Montérégie-Ouest)

CHSLD

  • CHSLD de Bagotville (CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean)
  • Hôpital général de Québec (CIUSSS de la Capitale-Nationale)
  • Hôpital et centre d’hébergement Argyll (CIUSSS de l’Estrie–CHUS)
  • Centre d’hébergement de Mont-Tremblant (CISSS des Laurentides)
Comment les unités qui accueilleront des projets-ratios ont-elles été choisies?

Le projet se déroule à l’échelle d’une unité et non de l’établissement. Le choix des unités a fait l’objet de discussions au comité paritaire national composé de représentant-e-s du ministère de la Santé et de la FIQ. Les unités choisies devaient être réparties dans toutes les régions du Québec, dans plusieurs missions et types d’établissements et présenter des conditions préalables propices à court terme pour l’implantation des ratios.

Qui sera chargé d’implanter les projets-ratios?

Pour chaque projet-ratios, un comité paritaire local composé de trois représentant-e-s de chacune des parties syndicale et patronale sera chargé-e d’implanter et de faire le suivi du projet-ratios. Ce comité sera appuyé par un-e chargé-e de projet local et toutes les membres de la FIQ au sein de l’unité contribueront à leur manière au suivi du projet-ratios.

Quels seront les ratios professionnelles en soins/patient-e-s implantés?

L’intervalle des ratios a été déterminé avec la FIQ à partir de la littérature scientifique, en fonction de la réalité québécoise et dans le but de permettre la sécurité des soins. Ces ratios pourront être ajustés à la hausse en fonction des besoins des patient-e-s sur l’unité de soins. De nombreux paramètres doivent être mis en place avant d’implanter les ratios.

RATIOS CHIRURGIE ET UNITÉS MIXTES

 Équipe de soins
Dyade inf. + inf. aux.
Soins globaux (infirmière)
JOUR1 : 7 à 9 + ASI sans charge de patient-e1 : 4 à 5 + ASI sans charge de patient-e
SOIR1 : 8 à 10 + ASI sans charge de patient-e1 : 5 à 6 + ASI sans charge de patient-e
NUIT1 : 10 à 12 + ASI sans charge de patient-e (au besoin)1 : 6 à 7 + ASI sans charge de patient-e (au besoin)

RATIOS MÉDECINE

 Équipe de soins
Dyade inf. + inf. aux.
Soins globaux (infirmière)
JOUR1 : 7 à 9 + ASI sans charge de patient-e1 : 4 à 5 + ASI sans charge de patient-e
SOIR1 : 8 à 12 + ASI sans charge de patient-e1 : 5 à 7 + ASI sans charge de patient-e
NUIT1 : 10 à 14 + ASI sans charge de patient-e (au besoin)1 : 6 à 8 + ASI sans charge de patient-e (au besoin)

RATIOS CHSLD

 Équipe de soins
Dyade inf. + inf. aux.
JOUR1 : 20 à 27
SOIR1 : 25 à 32
NUIT1 : 37 à 44
Quelles sont les grandes phases des projets-ratios?

a) Mise en place du comité paritaire local et rencontre de démarrage
b) Phase de préimplantation (calendrier, planification, mesures) [2 mois]
c) Implantation — respect des ratios [4 mois]
d) Phase de clôture — bilan du projet et planification des mesures de pérennité.

Il y aura des indicateurs permettant de cibler les impacts du projet à court terme. Certains impacts ne seront toutefois mesurables qu’à long terme. Si vous faites partie d’une unité visée par un projet, vous serez conviée à documenter votre pratique durant la mise en œuvre des ratios. C’est très important de pouvoir compter sur votre participation à cet égard, afin que le bilan puisse refléter votre réalité.

Que se passera-t-il dans l’unité visée après la fin du projet-ratios ? Et après les prochaines élections?

La FIQ vise à ce que les ratios implantés soient maintenus à la fin du projet. Il est prévu que dans la phase de clôture du projet, des recommandations soient faites pour le maintien des ratios.

En ce qui a trait au contexte électoral, la FIQ travaille à obtenir de tous les partis politiques l’engagement ferme de la poursuite de cette démarche.

Pourquoi ne pas avoir appliqué les nouveaux ratios partout dans le réseau de la santé?

L’implantation de ratios sécuritaires est un projet d’envergure pour le réseau de la santé, qui doit se faire par étapes. Il y a quelques mois, nous pouvions espérer démarrer 1 ou 2 projets-ratios et c’est maintenant un total de 17 projets-ratios qui sont annoncés. L’objectif de la FIQ est que des ratios sécuritaires soient garantis pour tous les établissements du Québec, peu importe la mission.

Est-ce que les projets-ratios entraîneront davantage d’heures supplémentaires obligatoires ?

Il n’est pas souhaité que les projets-ratios entraînent une hausse des heures supplémentaires obligatoires. La phase de préimplantation du projet permettra au comité paritaire local de prévoir les mesures permettant d’assurer le respect des ratios tout en favorisant la stabilité des équipes. Le taux d’heures supplémentaires de même que d’autres indicateurs de stabilité des équipes seront suivis tout au long du projet. À terme, l’objectif de l’implantation de ratios sécuritaires est d’améliorer les conditions de travail des professionnelles en soins et la sécurité des soins. Dans les autres législations où des ratios ont été implantés, des mesures complémentaires d’attraction et de rétention ont aussi été mises en place pour soutenir l’implantation de ratios.

Pourquoi une loi sur les ratios sécuritaires est-elle nécessaire ?
  • Pour garantir les ratios- parce que donner et recevoir des soins sécuritaires est un droit!
  • Pour les sortir du giron des gestionnaires et des politiciens
  • Pour empêcher un nouveau ministre de faire marche arrière
  • Parce que 80 % de la population du Québec est en accord avec une telle loi.

 


Annonces conjointes

 


En savoir plus