FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les solutions de la FIQ

Le Livre noir sur la sécurité des soins

Consulter notre Livre noir de la sécurité des soins et ajouter votre voix au chapitre, comme patient-e, proche et citoyen-ne.

Une loi sur les ratios professionnelles en soins/patient-e-s

Des lois sur les ratios professionnelles en soins/patient-e-s ont été mises en place ailleurs dans le monde avec succès. Les résultats sont bénéfiques pour les patient-e-s et les professionnelles en soins : augmentation du temps passé auprès des patient-e-s et de la qualité des soins, moins de chutes, d’infections, d’accidents de travail, etc.

Pour en savoir plus sur l’impact des ratios en Australie

La FIQ demande au gouvernement d’établir des ratios professionnelles en soins/patient-e-s depuis plusieurs années. À la lettre d’entente no 17 de la présente convention, on peut lire ceci :

« Les parties négociantes conviennent de confier au comité paritaire national sur la tâche et l’organisation du travail prévu à l’article 35, le mandat d’étudier la pertinence et la faisabilité de ratios professionnelles en soins/patients par la mise en place de projets-pilotes. »

Après deux ans, pas de projets-pilotes sur la table, pas de sites identifiés. La FIQ demande donc que l’Assemblée nationale adopte une loi sur les ratios sécuritaires professionnelles en soins/patient-e-s.

Plus de postes à temps complet

La FIQ s’est entendue avec le gouvernement pour qu’il y ait plus de postes à temps complet pour les professionnelles en soins. La lettre d’entente no 6 inclut des objectifs précis :

  • 62 % de postes à temps complet pour les infirmières
  • 50 % de postes à temps complet pour les infirmières auxiliaires
  • 54 % de postes à temps complet pour les inhalothérapeutes.

Des comités doivent être formés pour commencer cet exercice. Deux années ont passé et cette démarche a pris un grand retard. La FIQ a fait deux demandes au ministre Barrette pour accélérer le processus :

  1. Que tous les établissements rendent disponibles les données nécessaires (effectifs à temps complet et temps partiel par ex.)
  2. Que tous les établissements nomment des représentants pour commencer l’évaluation paritaire des besoins qui doit avoir lieu.

Contrairement à ce que le gouvernement prétend, de nombreuses professionnelles en soins aimeraient détenir un poste à temps complet. Ce qu’elles ne veulent pas, ce sont :

  • des conditions de travail exécrables et une surcharge de travail démesurée
  • des obligations déraisonnables comme, par exemple, devoir travailler dans plusieurs établissements différents ou être disponibles sur les trois quarts de travail
  • des ratios professionnelles en soins/patient-e-s trop élevés.

Pour en savoir davantage sur les postes à temps complet.

Exprimez-vous

Pour appuyer les professionnelles en soins, vous pouvez…

Afficher votre appui en utilisant le mot-clé #JaiMonQuota



Consulter notre Livre noir de la sécurité des soins et ajouter votre voix au chapitre, comme patient-e, proche et citoyen-ne.


Initiatives citoyennes

Pétition sur sur les ratios (initiative de Christina Dulude)

Groupe de discussion Infirmières en mouvement (toutes les professionnelles en soins peuvent participer).

Prises de parole

Voici une liste non exhaustive de prise de parole :

Témoignage d’Émilie Ricard (Facebook, 29 janvier)

Infirmières prêtes à dénoncer(La Presse, 1er février)

Ces femmes qui ne se fâchent jamais (Le Journal de Montréal, 5 février)

Nous avons atteint un point de rupture dans le système de santé québécois (Huffington Post, 4 février)

Suggest Edit