Syndicat des professionnelles en soins de l’Outaouais

Négo locale : intervention auprès du PDG

Le CISSS de l’Outaouais est le seul employeur du réseau de la santé n’ayant conclu aucune entente de principe sur les matières locales avec aucune de ses organisations syndicales. Il est temps qu’il prenne ses responsabilités envers la population qu’il dessert et que les choses bougent !

Pour ce faire, les professionnelles en soins et la population sont invitées à remplir ce formulaire, qui générera automatiquement un courriel adressé au PDG du CISSO. Merci de votre appui !


  • Votre adresse ne sera pas utilisée dans l'envoi à la direction de l'établissement. Cela servira uniquement à vous faire parvenir une copie de la lettre envoyée.

  • `

    M. Jean Hébert
    Président-directeur général du CISSS de l’Outaouais

    Lors d’une entrevue accordée le 3 octobre dernier dans le cadre de votre tournée annuelle d’information, vous affirmiez être ouvert aux propositions des citoyen-ne-s et des intervenant-e-s du réseau de la santé visant à améliorer l’offre de service à la population. Vous avez également mentionné que des mesures d’encadrement et de soutien seraient offertes aux salariées du CISSSO pour encourager leur développement et augmenter la rétention de la main-d’œuvre.

    Pourtant, alors que les autres CISSS et CIUSSS ont pris leurs responsabilités envers la population qu’ils desservent et ont démontré leur engagement auprès des salariées, le CISSS de l’Outaouais est le seul employeur du réseau de la santé n’ayant conclu aucune entente de principe sur les matières locales avec aucune de ses organisations syndicales.

    De plus, j’ai appris qu’aucune mesure n’a été mise en place pour éviter l’exode des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes, que ce soit vers l’Ontario, une autre région ou leur région d’origine. Comment pensons-nous conserver la capacité de donner des soins de qualité aux citoyens et citoyennes de l’Outaouais, dans un environnement sécuritaire ?

    Pour ces raisons, j’appuie les revendications des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes membres de la FIQ – Syndicat des professionnelles en soins de l’Outaouais. À titre de PDG, Monsieur Hébert, je vous demande d’intervenir dans la négociation locale afin que celle-ci ait une conclusion négociée et que des conditions de travail respectables et satisfaisantes pour les professionnelles en soins qui œuvrent au CISSS de l’Outaouais soient mises en place.

    Vous vous devez d’agir rapidement,

  • Si vous écrivez votre nom, celui-ci apparaîtra au bas du courriel qui sera envoyé à la direction de l'établissement.