FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Condition féminine

À propos du secteur Condition féminine

 

La FIQ s’implique activement, en concertation avec d’autres groupes de femmes, dans la promotion et la défense des droits des femmes et dénonce publiquement les iniquités et les préjudices qui les touchent. Au cours des années, elle a acquis une expertise dans de grands dossiers liés à la condition féminine :

  • Violence dans les milieux de travail
  • Libre choix en matière d’avortement
  • Pauvreté
  • Hypersexualisation
  • Équité salariale
  • Conciliation famille-vie personnelle-travail

Pourquoi la FIQ est-elle une organisation fémininste?

 

La FIQ représente des professionnelles en soins et compte parmi ses membres 90 % de femmes. Ces dernières rencontrent au quotidien des défis à la fois dans l’exercice de leur profession et à la fois dans leur vie de femme. Par conséquent, l’égalité entre les femmes et les hommes ainsi que la défense des droits des femmes sont au cœur des réflexions et des actions de la FIQ.

Le secteur Condition féminine de la FIQ agit à tous les niveaux de la structure de la FIQ et prend en compte le caractère transversal des inégalités, utilise des outils d’analyses féministes pour aborder les différents enjeux liés aux conditions de travail et de vie des femmes, et s’associe solidairement, en coalition, avec les autres syndicats et les groupes de femmes afin de porter des revendications plus larges.

La violence au travail ou dans la société, les défis de la conciliation famille-travail-études, le rôle des proches aidantes, les questions salariales et de pauvreté, la place des femmes dans les lieux décisionnels, entre autres, sont des dossiers qui concernent tout autant les professionnelles en soins que l’ensemble des femmes dans la société et font l’objet de réflexions féministes et de mobilisations internes et externes.

Ainsi, le secteur Condition féminine travaille avec le comité fédéral Condition féminine et partage les analyses sur l’atteinte de l’égalité et sur les droits des femmes avec les déléguées par le biais du Réseau des femmes, des Conseils fédéraux et des Congrès de la FIQ.


Utilisation du genre féminin

 

La FIQ représente 90 % de femmes professionnelles en soins. Ainsi, elle utilise le genre féminin dans ses différentes publications pour désigner à la fois les femmes et les hommes qu’elle représente.


En savoir plus


Intersyndicale des femmes

 

Créée en 1977, l’Intersyndicale des femmes représente près de 300 000 travailleuses syndiquées qui travaillent dans les secteurs public et parapublic, mais également dans le secteur privé. Elle est composée de représentantes de la condition des femmes de sept organisations syndicales : l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) et le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ).