FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Une victoire pour des professionnelles en soins travaillant à temps partiel

Le Syndicat des professionnelles en soins de Québec (SPSQ), affilié à la FIQ,vient de remporter une décision arbitrale importante qui permettra dorénavant aux infirmières auxiliaires œuvrant au Centre d’accueil St-Joseph de Lévis inc. de recevoir le salaire de la fonction la mieux rémunérée lorsqu’elles effectuent, durant au moins la moitié de la semaine normale de travail, des remplacements au cours d’une même semaine de travail sur une fonction mieux rémunérée par l’intermédiaire d’une disponibilité additionnelle. L’arbitre a conclu que l’expression « semaine normale de travail » de l’article 7.05 de la convention collective est synonyme de « semaine régulière de travail » et est donc la même pour la salariée à temps complet, à temps partiel ou celle qui ne détient aucun poste.