FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Mission accomplie!

Mission accomplie!

Enfin, nous avons finalisé la négociation des quatre matières intersectorielles, soit le salaire, la retraite, les droits parentaux et les disparités régionales, qui étaient encore en discussion plus de six mois après la conclusion de l’entente de principe sectorielle. 

Étant dans un état pitoyable, nous devons rebâtir le réseau de la santé sur la base de conditions de travail humaines qui garantissent un milieu sain et sécuritaire. C’est avec cet objectif en tête qu’en décembre dernier, nous avons présenté une entente de principe sectorielle qui mettait la stabilité au cœur du réseau : fini la mobilité et la flexibilité à outrance.

Ce changement de culture s’impose et il commence avec l’application de nos solutions. Cela fait longtemps que la mauvaise gestion gangrène notre réseau, et grâce à cette entente de principe globale et aux différents leviers qu’elle contient, nous sommes sur la bonne voie. Nous sommes victimes de mauvais choix politiques depuis plus de vingt ans, mais petit pas par petit pas, la FIQ et la FIQP, appuyées par toutes ses membres, gagnent la bataille pour que nos conditions de travail s’améliorent. C’est pourquoi il est essentiel que vous vous prononciez sur cette entente lors du vote référendaire des 4 et 5 août prochains.

Le contexte de la pandémie a été une période particulière de notre histoire, c’est le moins qu’on puisse dire : elle nous aura marquée tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel. Notre entente se devait de refléter cela. Et même si elle n’est pas parfaite, elle pose des bases solides pour améliorer nos conditions de travail, attirer la relève, valoriser notre expertise de soignantes et être solidaire avec les populations autochtones et les Premières nations en favorisant la pratique en régions éloignées. Également, elle comporte une amélioration significative de la rémunération de chacune des professionnelles en soins.

Le réseau de la santé aura besoin d’une période de convalescence suffisante pour reprendre des forces. Durant cette reconstruction, les représentantes syndicales seront là pour accompagner les professionnelles en soins dans cette nouvelle philosophie de gestion où l’on vise une plus grande stabilité, des équipes de travail complète, une charge de travail convenable et des postes de qualités pour chacune de nous.

Il va falloir de la patience et des bons soins, mais ensemble, nous pouvons y arriver!

Nous vous invitons à participer en grand nombre à vos assemblées syndicales locales pour connaître les détails de l’entente globale et poser toutes vos questions. La balle est dans le camp des professionnelles en soins pour décider de la suite des choses, car le syndicat c’est vous!

De gauche à droite sur la photo : Le comité de négociation de la FIQ est composé de Ridza Cléophat, Jean-Philippe Landry, Nagia Idel-Mehdaoui et Véronique Foisy. Isabelle Groulx, en haut à droite sur la photo, a été élue vice-présidente inhalothérapeute sur le Comité exécutif national de la FIQ le 10 juin dernier.