FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Julie Côté

Vice-présidente poste réservé inhalothérapeute (FIQ)

CISSS de la Montérégie-Centre

Bonjour chères membres de la délégation,

Je vous soumets ma candidature au poste de vice-présidente responsable du secteur et de l’équipe SST, des ressources humaines et coresponsable du secteur Sécurité sociale-Assurances.

Inhalothérapeute depuis 2004, je suis militante depuis 2010, période au cours de laquelle j’ai occupé divers postes : vice-présidente inhalothérapeute, secrétaire de l’exécutif transitoire, vice-présidente de l’Hôpital du Haut-Richelieu et agente syndicale de l’Hôpital du Haut-Richelieu. J’ai également assumé certains intérims au fil du temps me permettant de démontrer ma polyvalence et ma capacité d’adaptation. Pour les comités fédéraux, j’ai pris part au comité jeunes de 2011 à 2014, au comité du grief en ligne, au comité ad hoc TSO et au comité tactique inhalothérapeutes.

J’aime discuter avec les gens, débattre des idées pour en faire ressortir le meilleur et m’impliquer dans les projets pour comprendre et faire bouger les choses. À cet effet, j’ai pris part dans les dernières années au sein du conseil d’administration de l’école Notre-Dame de Lourdes d’Iberville et j’ai agi à titre d’animatrice pour le groupe de soutien de Phobies Zéro de St-Hubert.

Je suis présentement à parfaire mes connaissances dans le domaine des ressources humaines ce qui m’amène par la même occasion à approfondir le sujet de la sécurité sociale car il ne faut pas se le cacher, les prochaines années seront semées de nombreux défis pour faire suite à la crise sanitaire avec ses effets sur les professionnelles en soins : épuisement professionnel, retrait préventif ou réaffectation des immunosupprimées, plusieurs absences causées par de l’assurance salaire et j’en passe.

À titre d’inhalothérapeute, il faut continuer de faire connaître cette belle profession et poursuivre le chemin qui la fera grandir et évoluer.

Je suis de cet avis que les meilleures décisions se prennent en groupe, en consultant les gens afin de prendre en considération l’avis de tous et en expliquant les fondements des décisions afin que toutes les professionnelles se sentent impliquées.

Je crois en la démocratie, la justice sociale et l’implication dans une société où toutes les femmes ont les mêmes chances que les hommes d’accéder aux postes qu’elles désirent et à une carrière qui les passionnent.


Appuyée par

Denis Grondin
CISSS de la Montérégie-Centre

Julie Boivin
CIUSSS du Saguenay-Lac-St-Jean