FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIIQ veut faire invalider le vote tenu par le Syndicat des infirmières de la Cité de la santé de Laval.

Montréal, le 8 février 2000  –   La présidente de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec, madame Jennie Skene, a déclaré, cet après-midi, que la FIIQ entamera des procédures judiciaires pour faire invalider le vote tenu par l’exécutif syndical des infirmières de Cité de la Santé de Laval concernant sa désaffiliation à la FIIQ. "Les règles élémentaires de démocratie n’ont pas été respectées par l’exécutif syndical de la Cité de la Santé et c’est pourquoi nous déposerons à la Cour supérieure du Québec une action en nullité", a poursuivi la présidente.

"Après avoir fait un bilan détaillé des événements qui ont entouré la tenue de ce référendum, nous avons fait ce choix parce que nous croyons qu’il est fondamental de préserver les droits démocratiques des infirmières. Nous avons relevé plusieurs irrégularités sur tout l’ensemble du processus entourant ce référendum, depuis l’organisation du vote jusqu’à l’annonce des résultats", de déclarer madame Skene.

Selon la FIIQ, un processus de vote se doit d’être démocratique et transparent pour que les résultats le soient aussi. "Personne au Québec n’accepterait un processus de vote tel que celui qui a eu cours lors du référendum tenu à la Cité de la Santé de Laval" a conclu madame Skene.