FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Réaction de la FIIQ au départ du premier ministre.

Québec, le 11 janvier 2001  –   À l’instar de l’ensemble de la population du Québec, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec a été très surprise par l’annonce du départ du Premier ministre. À cet égard, la réaction de la FIIQ est mitigée.

 » D’une part, nous sommes conscientes, de dire la vice-présidente de la FIIQ, madame Sylvie Boulanger, que les infirmières ne garderont pas nécessairement un bon souvenir d’un premier ministre qui a fait preuve d’une très grande intransigeance à leur égard, et ce à plusieurs reprises « . D’autre part, et compte tenu de l’ampleur des problèmes qui restent à résoudre, particulièrement dans le secteur de la santé, la FIIQ ne voudrait pas que ce départ paralyse le fonctionnement du gouvernement et que la mise en place de solutions soit retardée en raison d’une dynamique de course à la chefferie.  » de poursuivre madame Boulanger.

La FIIQ souhaite, néanmoins, à Monsieur Bouchard, bonne chance dans ses nouveaux projets.