FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les trois syndicats d’infirmières du CHUM appuient le plan de rectrutement de l’employeur

Montréal, le 2 octobre 2002  –   Les trois présidentes des syndicats d’infirmières du CHUM appuient les principaux éléments du plan de recrutement d’infirmières dévoilé aujourd’hui par la direction du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM). « De notre point de vue, ce plan s’avère une action très concrète et, sans contredit, un moyen efficace pour diminuer la surcharge des infirmières. De plus, un ajout significatif d’infirmières au CHUM réduira le nombre d’heures effectuées en temps supplémentaire pour les infirmières déjà en place », de déclarer les porte-parole.

Selon les syndicats, dans le plan proposé, un avantage majeur pour les infirmières recrutées consisterait en l’obtention d’un poste permanent qui leur assurerait une sécurité financière, donc un revenu stable. De plus, cela garantirait une plus grande stabilité de la main-d’œuvre infirmière et répondrait aux attentes des infirmières qui travaillent actuellement au CHUM. Comme le CHUM accuse toujours un déficit entre l’arrivée de nouvelles infirmières et les départs, les syndicats sont d’avis que le volet du plan annoncé aujourd’hui, offrant une intégration personnalisée des nouvelles infirmières, un support et un accompagnement dès leur arrivée au CHUM, peut contribuer positivement à la rétention des nouvelles embauchées.

Les porte-parole soulignent également qu’un hôpital universitaire, tel que le CHUM, offre un profil de carrière intéressant ainsi qu’un milieu de travail stimulant.

Pour terminer, les présidentes croient qu’une telle campagne de recrutement, ayant des visées à court, à moyen et à long terme, apportera des bénéfices maintenant et pour les années à venir et ce, pour l’ensemble des infirmières ainsi que pour la population qui nécessite des soins de santé. Les syndicats des infirmières suivront de très près chacune des étapes de ce dossier prioritaire.