FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

À Montréal, plus de 25 000 personnes lancent un vibrant appel contre la guerre en Irak.

Montréal, le 18 janvier 2003  –  Samedi le 18 janvier, plus de 25,000 personnes ont manifesté dans les rues du centre-ville de Montréal pour exprimer leur opposition à l’agression que les États-Unis préparent contre l’Irak et demander que le gouvernement canadien s’oppose fermement à toute participation à une guerre contre l’Irak aux côtés des États-Unis.

Plusieurs artistes et personnalités publiques et politiques se sont joints aux manifestants, notamment Yvon Deschamps, Luc Picard, Pascale Montpetit, Lulu Hughes, Dubmatique, Paul Savoie, Pierre Therrien, Judi Richards, Jean-François Casabonne, Joujou Turenne, ainsi que Réal Ménard et Madeleine Parent.

Avant le départ, Lulu Hughes a pris la parole, suivie par le groupe Dubmatique. Puis, un poème irakien a été lu en français et en anglais, et Amir Khadir, de Médecins du monde, récemment de retour d’Irak, a parlé de la situation dramatique dans ce pays après une douzaine d’années de sanctions économiques et de bombardements américains et britanniques périodiques.

En passant devant le Centre de recrutement de l’armée canadienne, au coin de la rue Bishop et Ste-Catherine, les manifestants ont applaudi les Raging Grannies qui nous rappelaient en chanson que l’engagement n’a pas d’âge. La manifestation s’est clos avec la touchante prestation de la conteuse Joujou Turenne.

Raymond Legault, porte-parole du Collectif Échec à la Guerre, a lancé un appel à tous et toutes pour poursuivre des activités de sensibilisation aux enjeux de la guerre et lancer d’autres actions en vue de faire savoir aux politiciens canadiens et québécois qu’il ne doivent pas engager le Canada en notre nom. De plus, advenant le déclenchement d’une guerre, une manifestation d’urgence aura lieu le samedi suivant à 13h00, angle Guy et De Maisonneuve. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à vérifier le site Internet : www.echecalaguerre.org
Le Collectif Échec à la Guerre rallie 73 groupes et organismes québécois des milieux syndicaux, féministes, de solidarité internationale et communautaire.