FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour la FIIQ : d’abord les soins aux patients.

Montréal, le 29 avril 2003  –  À la suite de l’annonce de la composition du nouveau conseil des ministres du gouvernement Charest, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) souhaite que le nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard, respecte l’engagement pris par le Parti libéral lors de la campagne électorale, soit celui de faire de la santé la grande priorité du gouvernement. La présidente de la FIIQ, Jennie Skene, se dit prête à donner la chance au coureur. « Des défis de taille attendent le nouveau ministre : entre autres, les listes d’attente, le manque de soins de première ligne et la pénurie de professionnels de la santé. Nous espérons que le nouveau ministre et son équipe s’appliqueront à mettre en place des solutions durables pour des soins accessibles et de qualité. »

Pour la Fédération, l’application de solutions durables passe d’abord par une réponse aux besoins de santé de la population et non pas par une nouvelle réforme de structures du système de santé du Québec. « Afin de répondre adéquatement à ces besoins, l’amélioration des soins aux patients devra être la principale préoccupation du ministre. Toutefois ces améliorations ne pourront se faire sans une amélioration de la qualité de vie au travail et sans la poursuite des efforts déjà entrepris pour contrer la pénurie de main-d’œuvre qui sévit dans le milieu de la santé. Des gestes concrets doivent être posés tant pour redonner confiance à la population qu’aux travailleurs et travailleuses dans le réseau de santé et par conséquent, pour améliorer la santé de toute la population québécoise», de conclure la présidente.