FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour la FIQ, un budget piégé, un budget à rejeter

Montréal, le 24 mai 2007  –  Pour la FIQ, le gouvernement Charest poursuit son mandat avec arrogance. Le budget présenté aujourd’hui par la ministre des Finances du Québec, Monique Jérôme-Forget, qualifié de transparent et de rigoureux, cache bien des surprises à la population du Québec. « D’un côté, on nous propose des baisses d’impôt et de l’autre côté on augmente la dette de 3 milliards par année. De plus, on se prive d’un revenu de près de 900 millions en abolissant la taxe sur le capital des entreprises. Réduire les revenus de l’État va à l’encontre de toute volonté de maintenir des services publics de qualité », s’indigne la présidente de la FIQ, Lina Bonamie.

Comment peut-on espérer diminuer les listes d’attente, améliorer les services à domicile sans un apport d’argent? Et comment peut-on s’attaquer sérieusement à la problématique de l’attraction et de la rétention des professionnel-le-s œuvrant dans le système de santé public? Le budget alloué en santé se limite à maintenir la situation actuelle, ce qui ne répond pas aux besoins de la population. « Pour assurer la pérennité du système de santé québécois, le gouvernement Charest poursuit sa lancée dans l’augmentation de la privatisation de notre système. Il pousse même l’odieux jusqu’à créer un groupe de travail sur le financement de la santé, présidé par M. Claude Castonguay », de poursuivre la présidente.

La FIQ dénonce la nomination de monsieur Castonguay qui, dans ses déclarations récentes, propose, entre autres, d’introduire un ticket modérateur et de modifier la Loi canadienne sur la santé pour permettre au secteur privé de s’emparer de la santé et d’en faire un marché. Aux yeux de la Fédération, monsieur Castonguay n’est certainement pas un choix garant de la neutralité d’un tel mandat.

Profil de la FIQ

Le 1er décembre 2006, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) a adopté un nouveau nom soit, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec — FIQ. La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires.