FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les syndicats du secteur public se mobilisent pour contrer la privatisation des services publics

Québec, le 10 octobre 2007  —  Excédées par l’impact des politiques favorables au secteur privé du gouvernement Charest, les cinq organisations syndicales qui forment le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP) se préparent à défendre âprement cet automne les services de santé, d’éducation et l’ensemble des services offerts par la fonction publique québécoise, mis à mal par des « solutions » libérales qui sont autant d’ouvertures au privé.

Réunis aujourd’hui et demain au nord de Québec, les dirigeants des cinq organisations syndicales CSQ, FIQ, SFPQ, APTS et SPGQ mettent la dernière main au plan visant à déployer un ensemble d’actions au cours des prochaines années pour contrer la privatisation des services publics, particulièrement évidente depuis quelques temps dans le secteur de la santé.

Après deux années de fonctionnement intersyndical, le SISP entend recentrer son action de sensibilisation auprès de ses membres et de la population et faire valoir l’importance qu’il accorde au maintien de services publics de qualité et accessibles à tous.

« Au cœur de la motivation du personnel que nos organisations représentent, autant dans les secteurs de la santé, de l’éducation que dans la fonction publique, il y a le désir d’offrir à la population les services qu’elle mérite, affirme monsieur Michel Sawyer, président général du Syndicat de la fonction publique du Québec et porte-parole du SISP pour cet événement. Dans un souci d’équité, de solidarité et de justice sociale, nous nous opposons à ce que ces services soient transférés à des entreprises privées qui veillent avant tout à leurs propres intérêts financiers, sans égard à l’intérêt commun. »

« Nous sommes déterminés à conjuguer nos forces pour mieux dénoncer les atteintes aux acquis sociaux des Québécoises et des Québécois. C’est avec une vigueur et des moyens renouvelés, promet le porte-parole, que nous entendons stimuler l’engagement des membres que nous représentons et la compréhension du public en regard de la cause qui nous concerne tous. »

Profil du SISP

Le SISP regroupe 300 000 membres, issus de cinq organisations syndicales (CSQ, FIQ, SFPQ, APTS et SPGQ), dont près de 245 000 proviennent des secteurs public, parapublic et péripublic. Le SFPQ représente 43 000 membres, dont 40 000 sont issus de la fonction publique québécoise. La FIQ regroupe 57 000 membres du secteur de la santé. La CSQ représente près de 155 000 membres, dont près de 100 000 œuvrent au sein des secteurs de l’éducation et de la santé. Quant au SPGQ, il regroupe près de 19 000 personnes de la fonction publique, des sociétés d’État, des réseaux de l’éducation et de la santé du Québec. Pour sa part, l’APTS représente 26 000 travailleuses et travailleurs occupant des postes professionnels ou techniques au sein du réseau public de la santé et des services sociaux.