FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ dénonce vivement cette entente

Montréal, le 17 avril 2008  —  Le Téléjournal de Radio-Canada présentait hier soir une nouvelle laissant la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec bouche bée. En effet, la journaliste Judith Gadbois-St-Cyr révélait en primeur, en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, que l’Hôpital de Hull a conclu un contrat d’une valeur de 420 000 $ avec VitalAire afin de traiter les patients souffrant de l’apnée du sommeil. « Ce genre de contrat est inacceptable. En échange de matériel et de personnel, l’hôpital, en retour, devra faire la promotion de VitalAire auprès des patients. Cet hôpital est clairement en conflit d’intérêt. La recherche et la technologie dans le milieu médical évoluent tellement vite. Qui sait si un nouveau traitement ou une nouvelle médication ne sera pas mis en marché dans quelques mois? », de questionner Daniel Gilbert, vice-président à la FIQ.

Pour la Fédération, ces contrats n’ont tout simplement pas leur place dans le réseau de la santé. VitalAire est une entreprise privée qui cherche à faire le plus de profit possible. « De tels contrats piègent les professionnelles de la santé mais également les patients. On n’expliquera plus aux patients souffrant d’apnée du sommeil les différentes alternatives s’offrant à lui. Seul le matériel de VitalAire sera proposé et dans ce cadre-là, le patient n’est plus la priorité », de poursuivre le vice-président.

L’annonce de ce contrat est, pour la Fédération, un autre bel exemple de la privatisation de notre système de santé public. « Une entreprise française, ouvre ni plus ni moins des bureaux satellites à l’intérieur même des murs de nos hôpitaux publics. Elle entre son matériel, son personnel et utilise les professionnelles de la santé œuvrant dans les hôpitaux pour vendre ses appareils. C’est tout de même incroyable! », de conclure monsieur Gilbert.

Profil de la FIQ

Le 1er décembre 2006, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) a adopté un nouveau nom soit, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec —FIQ. La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires.