FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Face à l’indécence du gouvernement du Québec, la FIQ quitte la table de négociation

Montréal, le 26 mars 2010  –  Face à l’indécence du gouvernement du Québec à la table de négociation, le comité de négociation de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ a quitté la table de négociation. « Le mépris a assez duré et la FIQ ne peut plus continuer avec un gouvernement qui n’a que comme proposition, la dégradation pure et  simple des conditions de travail des 58 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires que la Fédération représente. La Fédération ne sera pas complice du gouvernement du Québec qui laisse carrément tomber les professionnelles en soins et par le fait même, le réseau de la santé public », de décrier Régine Laurent présidente de la FIQ.

Les prochains jours serviront à l’analyse des actions que la FIQ entreprendra pour la suite des choses. « Nous avons déjà le mandat de demander la médiation au moment jugé opportun. Par ailleurs, la Fédération sera avec ses déléguées les 29 et 30 mars lors d’un conseil fédéral extraordinaire qui se tiendra à Montréal. Le point sera alors fait avec notre délégation ».

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente 58 000 membres soit, la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.