FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Appuyée par des médecins et des politiciens, la Coalition Montérégie sans PPP réclame des soins de qualité pour les personnes hébergées en CHSLD

Montréal, le 26 novembre 2010  —  Devant les membres du conseil d’administration de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, les organisations communautaires et syndicales qui forment la Coalition Montérégie sans PPP réitèrent leur appel en faveur de la construction et de la gestion de CHSLD publics dans la région. Ils réclament la reprise en main par les pouvoirs publics du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-Golf et la réalisation en mode conventionnel, plutôt qu’en PPP, des projets de Granby, Châteauguay et Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les interventions des porte-parole de la Coalition Montérégie sans PPP visent à démontrer à l’Agence qu’elle se leurre en croyant économiser par le recours aux PPP puisque les soumissions des promoteurs privés ne prennent pas en compte l’ensemble des besoins des personnes vulnérables qui y seront hébergées, une clientèle qui requiert 3,44 heures de soins par jour. Ces promoteurs – dont l’objectif est bien sûr de réaliser des profits – ne garantissent pas la qualité des soins à laquelle les citoyens sont en droit de s’attendre. Les CHSLD gérés en PPP, contrairement aux CHSLD publics, ne permettent pas aux utilisateurs, à leur famille ou à la communauté de participer aux décisions concernant la gestion. C’est pourtant des fonds publics qui leur sont versés et qui leur permettront d’accumuler des profits.

Inquiets de la perte de contrôle de la qualité des soins découlant de la privatisation des établissements pour personnes âgées, des médecins appuient les revendications de la Coalition Montérégie sans PPP. La présidente des Médecins québécois pour un régime public, D(re )Marie-Claude Goulet, souligne que des études réalisées à l’étranger rapportent une qualité de soins moindre dans des centres d’hébergement gérés par le privé.

Les députés péquistes Martine Ouellet et Dave Turcotte, respectivement des comtés de Vachon et de Saint-Jean, sont aussi intervenus récemment pour critiquer le choix du mode PPP pour la réalisation des projets tant attendus de CHSLD dans leur région.

Les membres de la Coalition Montérégie sans PPP sont : la Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie (TROC), la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ), le Syndicat des enseignants du Haut-Richelieu (CSQ), la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGF-M), l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-Montérégie).