FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La Coalition Montérégie sans PPP espère qu’avec monsieur Gendron, la Montérégie sera mieux servie

Montréal, le 8 décembre 2010  —  La Coalition Montérégie sans PPP espère que le départ de la présidente-directrice générale de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, madame Claire Pagé, sera pour l’Agence l’occasion de revoir ses orientations en matière de soins de longue durée. Pour les membres de la Coalition, le règne de madame Pagé aura été marqué par son entêtement à poursuivre la réalisation de quatre projets controversés de CHSLD en mode PPP dans la région.

Pour la Coalition, on ne peut que déplorer l’absence totale d’ouverture de madame Pagé à considérer les risques énormes liés à ces projets, où la qualité des services à des personnes âgées en lourde perte d’autonomie risque d’être compromise pendant plusieurs décennies au profit de quelques investisseurs privés. Pour les membres de la Coalition, l’acceptation de ces projets en mode PPP par madame Pagé témoigne d’un manque de sensibilité inquiétant de l’ex-titulaire de charge publique.

Enfin, la Coalition Montérégie sans PPP souhaite la bienvenue au nouveau président-directeur général de l’Agence, monsieur Yvan Gendron. Les membres de la Coalition ont hâte d’entendre les propositions de monsieur Gendron en regard de l’hébergement des personnes âgées en perte d’autonomie et espèrent engager un dialogue constructif avec l’Agence, pour le bien des patient-e-s, des travailleurs et travailleuses ainsi que des finances publiques. Alors que des CHSLD sont construits en mode public ailleurs au Québec, il est difficile d’expliquer pourquoi la population montérégienne devrait quant à elle accepter des projets qui placent la santé des actionnaires avant celle des personnes âgées vulnérables. La Coalition souhaite que la longue expérience acquise par monsieur Gendron dans le réseau de la santé et des services sociaux, notamment au chapitre du développement de plusieurs projets, permettra à la population de continuer à bénéficier des services publics qui ont maintes fois fait leurs preuves tant en matière d’efficacité que d’efficience.

Les membres de la Coalition Montérégie sans PPP sont : la Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie (TROC), la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ), le Syndicat des enseignants du Haut-Richelieu (CSQ), la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGF-M), l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-Montérégie).