FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour la FIQ, les investissements annoncés doivent être entièrement et uniquement dédiés aux services et au bien-être des personnes âgées

Montréal, le3 mars 2011  —  La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ réagit positivement à la mise en œuvre du plan de services intégrés pour les personnes âgées annoncé par le gouvernement du Québec. Cependant, elle émet certaines réserves quant aux choix d’investissements. « Il y a longtemps que le gouvernement aurait dû procéder à l’amélioration des soins de santé offerts aux personnes âgées et nous ne pouvons que saluer sa démarche. Cependant, certains choix peuvent être questionnés. Il est impératif que les millions de dollars annoncés soient entièrement et uniquement dédiés aux services directs et au bien-être des personnes âgées. Les moyens pour mettre en œuvre ce plan de services intégrés ne doivent surtout pas permettre une plus grande emprise de l’entreprise privée sur les soins de santé au Québec », de dire Régine Laurent, présidente de la FIQ.

Plus de places et plus de services?

La Fédération est d’avis que l’annonce de ce matin est une bonne nouvelle mais en même temps, elle reste perplexe sur le manque de transparence du gouvernement du Québec. « Le gouvernement annonce des investissements majeurs en matière de services de santé et de services sociaux aux personnes âgées alors que depuis qu’il est au pouvoir, il n’a cessé de couper dans ces mêmes services. Des milliers de lits en CHSLD publics ont été coupés au cours des dernières années et des compressions budgétaires sont actuellement effectuées dans les centres de santé et de services sociaux (CSSS) de la province. J’aurais aimé que le gouvernement du Québec soit un peu plus honnête en disant que dans le fond, il ne fait que redonner les services qu’il avait lui-même coupés dans les dernières années », de dire madame Laurent.

La qualité et la sécurité avant tout

Alors que tout le monde reconnait que la qualité des soins et la sécurité des patient-e-s laissent sérieusement à désirer dans les milieux où l’entreprise privée est présente, la Fédération aurait souhaité que le gouvernement mise sur la création de places publiques en CHSLD « La plus grande partie des investissements, 81 millions, est consacrée au développement de places en ressources intermédiaires donc, dans des ressources privées. Par ailleurs, le gouvernement ne précise pas si les 50 millions prévus pour les nouvelles places en CHSLD seront investis dans des établissements publics et non, dans des PPP.  Il est déplorable qu’au même moment où on connait les difficultés, voir l’impossibilité, pour le gouvernement de contrôler la qualité des services offerts lorsqu’ils sont dispensés par l’entreprise privée, ce même gouvernement s’entête tout de même dans cette voie. Si le gouvernement veut réellement offrir à nos personnes âgées des services de qualité et sécuritaires, c’est à l’intérieur du réseau public qu’il doit investir », de conclure madame Laurent.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, représente près de 60 000 membres soit, la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.