FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les individualistes solidaires

Depuis quelques jours, on semble n’en avoir que pour toute cette mobilisation dans les rues de France en opposition au mariage gai. À l’heure actuelle, un pareil débat a-t-il court de ce côté de l’océan? Pas pour le moment, c’est tant mieux! Car vous vous en doutez bien, je ne partage aucune de ces idées rétrogrades qui veulent qu’un enfant ne puisse recevoir tout l’amour dont il a besoin que s’il est élevé par un papa et une maman.

Et pourtant, Il m’appert qu’au moins un élément intéressant se dégage de ce soulèvement. Je me permettrai donc d’ouvrir une parenthèse sur le sujet. Je pousserai même l’audace jusqu’à qualifier de positif cet élément. Je parle, bien entendu, du moyen employé pour se faire entendre.

En effet, j’ai été surprise de constater que la mobilisation citoyenne avait été le moyen privilégié pour véhiculer le message.

Surprise? Parce que la mobilisation citoyenne est un moyen le plus souvent associé à des causes de solidarité et d’égalité, alors que les tenants du statuquo auront plutôt tendance à faire appel à des moyens et des mécanismes de droit individuel, telles les injonctions et les contestations d’ordre constitutionnel.

Or ici, vous serez d’accord avec moi pour dire que les manifestants en question ne prônent ni la solidarité, ni l’égalité. Bien au contraire, ils s’opposent à un projet de loi qui ne propose ni plus ni moins que l’instauration d’une égalité entre les couples mixtes et les couples de même sexe. D’où mon étonnement de voir tous ces gens décrier solidairement une politique prônant l’égalité, laquelle n’est ni contraire aux droits humains, ni même restrictive pour ceux qui s’y opposent.

Et en quoi cela est-il positif? Parce que, selon moi, il se cache derrière ce mouvement relatif de contestation un certain vent de panique, car avec le constat de brandir l’argument de la « majorité silencieuse » ne suffit plus à freiner ces changements auxquels aspire un nombre grandissant de peuples dans le monde.

Bonne année 2013