FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Levez le voile sur les paradis fiscaux!

Une campagne du groupe Échec aux paradis fiscaux.

Les entreprises québécoises et les individus fortunés ont de plus en plus recours aux paradis fiscaux pour éviter de payer leur juste part d’impôts. Cette réalité a un coût pour nous tous et met par conséquent une pression énorme sur les finances publiques du Québec et du Canada, considérant que les paradis fiscaux font porter une charge fiscale accrue sur les classes moyennes les obligeant à payer plus d’impôts.

Combien d’impôts échappent aux Trésors publics à cause des paradis fiscaux?  Les gouvernements du Canada et du Québec ne le savent pas, car ils ne se donnent pas les moyens de connaître cette information. À notre connaissance, il n’existe aucune estimation fiable de ces pertes fiscales pour le Québec et le Canada.

Ce que demande le groupe Échec aux paradis fiscaux

  • Que les gouvernements du Québec et du Canada lèvent le voile sur les paradis fiscaux.
  • Que soient publiées des estimations officielles des pertes fiscales que les paradis fiscaux occasionnent pour les Trésors publics canadien et québécois.

Pourquoi cette demande?

  • Si la population avait une idée précise de l’ampleur du problème, cela inciterait les gouvernements à accorder à la question des paradis fiscaux toute l’attention qu’elle mérite.
  • Une estimation précise et officielle des pertes fiscales par le biais des paradis fiscaux obligera les gouvernements à agir!
  • Les Agences du revenu sont les mieux positionnées pour entreprendre ce travail puisqu’elles détiennent les ressources et l’expertise.

La population est invitée à mettre de la pression sur les gouvernements

Tout-e-s les citoyen-ne-s sont invité-e-s à se rendre sur le site web du groupe Échec au paradis fiscaux (echecparadisfiscaux.ca) afin d’envoyer une lettre électronique aux ministres des Finances du Québec, Nicolas Marceau, et du Canada, Jim Flaherty, à la ministre du Revenu du Canada, Gail Shea, ainsi qu’à leurs députés fédéral et québécois.

Source : Groupe Échec aux paradis fiscaux, avril 2013