FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ demande au ministre Gaétan Barrette de faire cesser toutes les coupes dans les services à la population et dans les soins de santé

Laval, le 1er octobre 2014 – La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ a envoyé aujourd’hui une lettre au ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, signée par ses 600 déléguées réunies en conseil fédéral à Laval. Dans sa missive, elle réclame du ministre qu’il fasse cesser l’hémorragie dans le réseau de la santé et qu’il fasse arrêter immédiatement toutes les coupes qui affectent les soins aux patients, toutes les décisions qui visent à fermer des lits et/ou à abolir des postes de professionnelles en soins.

Voici la lettre envoyée au ministre de la Santé et des Services sociaux :

Laval, le 1er octobre 2014,
Monsieur Gaétan Barrette
Ministre de la Santé et des Services sociaux
Édifice Catherine-de-Longpré
1075, chemin Sainte-Foy
15e étage
Québec (Québec)  G1S 2M1

Monsieur le Ministre,

Depuis plusieurs mois déjà vous répétez sur toutes les tribunes que les compressions imposées par votre gouvernement au réseau de la santé n’affectent et n’affecteront pas les services à la population et les soins aux patients. Sachez que nous ne doutons absolument pas de votre volonté d’épargner les services mais c’est avec regret que nous constatons quotidiennement que l’effet réel de vos coupes dans le réseau est tout autre. Les services à la population sont durement affectés et, indéniablement, les soins aux patients vont continuer de se dégrader.

Toutes les régions du Québec subissent le couperet de votre gouvernement. Des citoyennes et des citoyens de partout au Québec sont inquiets pour la qualité, pour la disponibilité et pour la proximité de leurs soins de santé. Des personnes vulnérables dans bien des cas. Dans tous les établissements de santé, des professionnelles en soins s’interrogent et s’inquiètent de leur avenir et de leur charge de travail qui est déjà au-delà de ce qui est humainement possible.

Monsieur le Ministre, nous les professionnelles en soins, ce que nous voulons c’est soigner et bien le faire. Nous nous battons pour des soins sécuritaires et de qualité. Nous avons des solutions qui permettraient un plus grand accès aux soins à moindre coût pour l’État. Les professionnelles en soins ne demandent que de pouvoir occuper pleinement leur champ de pratique afin de leur permettre de déployer l’étendue de leur expertise. Mais au lieu de cela, vos compressions et leurs impacts sur les services à la population minent leur moral et affectent leur motivation.

Devant cette multiplication des compressions dans les services et les soins à la population, nous, les 600 soussignées déléguées du Conseil fédéral de la FIQ, vous demandons d’intervenir pour que cesse l’hémorragie. Nous vous prions de stopper toutes les coupes qui affectent les soins aux patients, toutes les décisions qui visent à fermer des lits et/ou à abolir des postes de professionnelles en soins. Il en va de l’intégrité de notre système de santé.

Dans l’attente d’actions de leadership de votre part, nous vous prions d’accepter, Monsieur le Ministre, nos salutations distinguées.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente près de 65 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.