FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ exige d’Eddy Savoie qu’il paie les milliers de dollars qu’il doit aux 80 professionnelles en soins du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-Golf

Saint-Lambert, le jeudi 2 juillet 2015 – Des membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ ont manifesté aujourd’hui devant le CHSLD Saint-Lambert-sur-le-Golf pour exiger du propriétaire du groupe Savoie, Eddy Savoie, qu’il paie les sommes d’argent qu’il doit à ses 80 professionnelles en soins de ce CHSLD, soit environ 120 000 $. « Le propriétaire du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-Golf et ses gestionnaires agissent en cancres en refusant de payer ce qu’ils doivent aux professionnelles en soins de ce CHSLD. Ils doivent respecter la convention collective et payer immédiatement sinon il s’agira ni plus ni moins qu’un vol salarial. », a affirmé la présidente de la FIQ, Régine Laurent.

Le propriétaire du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-Golf, Eddy Savoie, use d’un stratagème pour éviter de verser les augmentations salariales qu’il doit à ses professionnelles en soins. Pire encore, il demande, toujours en fonction de ce même stratagème, que certaines professionnelles en soins lui remboursent des sommes d’argent. « Cette attitude est immorale et inacceptable. Nous allons nous battre pour faire respecter les droits de nos membres. Nous ne nous laisserons pas intimider, nous ne nous laisserons pas bâillonner. », a ajouté Régine Laurent.

Le gouvernement doit rappeler à l’ordre les Résidences Soleil
La FIQ estime que le gouvernement de Philippe Couillard doit exiger d’Eddy Savoie qu’il agisse en bon employeur en versant les sommes dues aux professionnelles en soins. À cet effet, les membres de la FIQ iront également manifester, vers 14h, devant le bureau de la députée de Laporte, Nicole Ménard, pour interpeller son gouvernement. « Le CHSLD Saint-Lambert-sur-le-Golf est géré en partenariat public-privé. C’est le gouvernement qui a permis à Eddy Savoie d’exploiter ce CHSLD pour qu’il puisse s’enrichir avec de l’argent public. Il doit donc intervenir pour que les professionnelles en soins reçoivent leur argent. », a conclu Régine Laurent.

À propos de la FIQ
La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente plus de 66 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.