FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Travail en soins palliatifs : des ressources à connaître

On l’entend souvent, pour les professionnelles en soins qui en ont fait leur domaine d’exercice, le travail en milieu de soins palliatifs et auprès de patient-e-s en fin de vie peut s’avérer extrêmement enrichissant et valorisant, tant sur le plan professionnel que sur le plan humain.

Paradoxalement, ce type de pratique comporte également son lot de difficultés particulières : niveau élevé de détresse psychologique, fardeau émotionnel, sentiment d’isolement… Autant de facteurs qui peuvent influer négativement tant sur la santé physique que psychologique de celles qui soignent.

Des étudiants de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal se sont intéressés à la question. Leurs recherches les ont menés à constater que les problèmes liés au manque de formation et au manque de ressources sont fort répandus parmi les infirmières et infirmières auxiliaires œuvrant en soins palliatifs. Le groupe d’étudiants a donc choisi d’en faire le sujet d’un projet élaboré dans le cadre du cours Service à la communauté afin de contribuer à l’amélioration du bien-être de ces travailleuses.

Pour mener à bien leur projet ambitieux, les futurs pharmacien-ne-s ont choisi de s’associer à la Maison Victor-Gadbois. Cette maison de soins palliatifs, qui accompagne depuis plus de vingt ans des patient-e-s atteints d’un cancer en phase terminale, est également reconnue pour son action auprès du personnel travaillant dans ce domaine. Elle offre, entre autres, de nombreuses formations, souvent accréditées et gratuites, en plus d’avoir développé un site interactif d’information où est répertorié un nombre impressionnant de ressources à la disposition des soignantes : Palli-Science.

Convaincue de la nécessité de prendre soin de celles qui soignent, la FIQ encourage ses membres œuvrant en soins palliatifs à prendre connaissance des ressources à leur disposition et, surtout, à y recourir autant que nécessaire.