FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Négociation – Ratification de trois lettres d’entente à la table intersectorielle

À la suite des travaux menant à la conclusion de l’entente de principe intersectorielle en décembre dernier, certaines difficultés reliées au changement de rangement au 2 avril 2018 et à l’intégration des échelles de salaire découlant des relativités salariales au 2 avril 2019 ont été soulevées au Conseil du trésor par la FIQ.

Aujourd’hui, la FIQ est fière d’annoncer que ces problèmes sont résolus par la signature de trois lettres d’entente visant à corriger des problèmes lors de promotion au titre d’emploi d’assistante-infirmière-chef, d’assistante-chef inhalothérapeute, de chargée de l’enseignement clinique (inhalothérapie), de coordonnatrice technique (inhalothérapie) et lors de l’intégration à l’échelle de salaire découlant des relativités salariales au 2 avril 2019 pour les salariées bénéficiant de la rémunération additionnelle (déplafonnement).

L’infirmière promue au titre d’emploi d’assistante-infirmière-chef (AIC) ou d’assistante du supérieur immédiat (ASI)

L’infirmière ayant changé de rangement au 2 avril 2018 et promue au titre d’emploi d’AIC ou d’ASI entre le 2 avril 2018 et le 2 avril 2019 bénéficiera d’un pourcentage de salaire additionnel lors de sa promotion pour compenser le manque d’échelons dans l’échelle de traitement de l’emploi de promotion.

L’inhalothérapeute promue au titre d’emploi d’assistante chef inhalothérapeute, de chargé de l’enseignement clinique (inhalothérapie) ou de coordonnateur technique

L’inhalothérapeute promue à compter du 2 avril 2018 dans les titres d’emploi ci-haut mentionnés se verra dorénavant intégrée à l’échelon du titre d’emploi de promotion correspondant aux années d’expérience détenues dans le titre d’emploi qu’elle quitte. Cette modification devient nécessaire du fait que l’échelle salariale de l’inhalothérapeute continuera de comporter 12 échelons tandis que celles des emplois de promotion comporteront 18 échelons.

La salariée bénéficiant de la rémunération additionnelle

La salariée bénéficiant de rémunération additionnelle (déplafonnement) lors du changement de rangement au 2 avril 2018 ou lors de l’intégration des échelles de salaire découlant des relativités salariales au 2 avril 2019 se verra garantir cette rémunération même si elle ne se retrouve plus au maximum de la nouvelle échelle salariale.

Une présentation plus détaillée sera faite lors du prochain conseil fédéral.