FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

François Blais: entre arrogance et insouciance

« À l’image de son gouvernement et de certains de ses collègues, le ministre du Travail, François Blais, sombre rapidement dans les attaques personnelles et fait preuve de beaucoup d’arrogance envers ceux qui critiquent le projet de loi qu’il pilote. Au lieu de prendre acte des critiques qui ont été formulées par différents groupes et, récemment, par 289 professeurs, François Blais les a traités d’ignares à la solde du Collectif pour un Québec sans pauvreté. C’est une attitude bien basse de la part d’un ministre du gouvernement québécois. Nous invitons le ministre à revoir son projet de loi qui, comme l’écrivait récemment l’éditorialiste Paul Journet, pénalisera la misère », a déclaré la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, Régine Laurent, en appui à la sortie médiatique du Collectif pour une Québec sans pauvreté.

« Pénaliser les bénéficiaires d’aide sociale et leur couper leur prestation, c’est carrément de l’insouciance. Il ne faut rien comprendre à la pauvreté pour agir de la sorte. Le projet de loi no 70 contribuera à augmenter et à créer de la misère humaine. Le gouvernement doit cesser de traquer les pauvres, il devrait plutôt mettre de l’avant des politiques pour éliminer la pauvreté », a conclu Régine Laurent.