FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ dénonce les compressions budgétaires dans les établissements de santé – Le couperet tombe sur la Mauricie et le Centre-du-Québec : 12,7 millions de dollars en moins

Shawinigan, le 23 juin 2016 – « Les compressions que le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) vient d’annoncer auront des conséquences dramatiques pour les patients et les professionnelles en soins. Le gouvernement agit de façon irresponsable en sabrant comme il le fait et met en péril la qualité et la sécurité des soins. Nous sommes très inquiètes », a déclaré Nathalie Perron, porte-parole de la Fédération interprofessionnelle de Ia santé du Québec – FIQ de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Ces compressions de 12,7 millions de dollars s’ajoutent à celles de 34 millions de dollars imposées l’an dernier, sans parler de celles des années précédentes où la situation était déjà plus que préoccupante dans les établissements de santé de la région.

« L’année dernière, le ministre de la Santé nous jurait que les compressions n’auraient pas d’impacts sur les services et les soins aux patients. Or, c’est tout le contraire qui s’est produit. Maintenant, il se cache derrière sa nouvelle réforme en disant que les CISSS et les CIUSSS sont imputables et que ce sont eux qui doivent répondent des compressions que son gouvernement leur impose. Bref, le ministre de la Santé allume des feux et se sauve en courant », a poursuivi Nathalie Perron.

Le secteur de Shawinigan risque d’être particulièrement touché par les coupures à venir. « Sous prétexte que nos services ne sont pas assez performants, les réorganisations sont déjà commencées. Et selon le plan organisationnel adopté par le conseil d’administration du CIUSSS MCQ mardi dernier, d’autres secteurs subiront le même sort. Les secteurs des soins intensifs, de l’unité de médecine interne, de la chirurgie, de la médecine générale et de l’urgence seront notamment affectés. Ces réorganisations porteront atteinte aux conditions de travail des professionnelles en soins et menacent la qualité et la continuité des services à la population », a affirmé Nancy Fortin, porte-parole FIQ du secteur de Shawinigan.

Les représentantes régionales FIQ de la Mauricie et du Centre-du-Québec n’entendent pas rester les bras croisés devant ces aberrantes nouvelles compressions. Elles promettent de dénoncer haut et fort, sur toutes les tribunes, les mesures qui portent atteinte aux conditions de travail de leurs membres et qui menacent la qualité, la sécurité et la continuité des soins offerts à la population.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente plus de 66 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires oeuvrant dans les établissements publics québécois. En Mauricie et au Centre-du-Québec, ce sont plus de 2000 membres qui sont affiliées à la FIQ.