FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Nous, on parle santé

Nous, on parle santé

C’est un automne très chargé qui nous attend. La signature récente de la nouvelle convention collective n’empêchera pas le gouvernement du Québec de poursuivre sa réforme en santé et de couper drastiquement dans les budgets du réseau. Et quoi qu’en dise le ministre Gaétan Barrette, il est maintenant clair que ces coupes affectent grandement les services à la population, à tous les niveaux et dans toutes les régions.

Pour nous, c’est carrément la sécurité des patient-e-s qui est aujourd’hui remise en question. Au début de l’été, nous avons mis à la disposition de nos membres un formulaire en ligne permettant de signaler les situations potentiellement dangereuses. À peine deux mois après son lancement, cet outil s’avère déjà extrêmement utile pour permettre aux membres de la FIQ de nourrir en informations nos équipes syndicales sur le terrain et de s’impliquer dans les démarches auprès des directions d’établissement. Nous comptons sur vous pour l’utiliser davantage afin de nous permettre de documenter les manques et ainsi nous aider à offrir des soins de qualités, sécuritaires et humains à la population.

Aussi, cet été, après plusieurs années de lutte pour mettre fin au régime parallèle affectant les conditions de travail des professionnelles en soins, nous avons remporté la victoire devant le Tribunal administratif du travail (TAT). Dans son jugement, le tribunal conclut que les salariées œuvrant dans le réseau public de la santé ne peuvent se soustraire au cadre institutionnel applicable en ayant comme employeur une entreprise non visée par la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSSS) et les autres lois pertinentes au secteur. Dès cet automne, le gouvernement devra agir, donner suite à ce jugement et cesser de faire preuve de laxisme comme il l’a fait par le passé.

Par ailleurs, le 26 octobre prochain, nous tiendrons, en collaboration avec le SIDIIEF, un Symposium international sur les soins de santé sécuritaires. Il s’agit d’un événement important auquel sont convié-e-s les professionnelles en soins, les gestionnaires du réseau, les chercheurs en santé et les autres organisations syndicales. Pour la première fois au Québec et dans la francophonie, la question des ratios sécuritaires professionnelle en soins/patient-e-s sera discutée à la lumière des développements récents de la recherche et d’expériences internationales. Un événement à ne pas manquer puisque les ratios professionnelle en soins/patient-e-s sont un enjeu actuel et seront rapidement mis à l’essai au Québec en vertu d’une entente avant-gardiste survenue lors de la dernière négociation.

Assurément, cet automne, nous serons de toutes les tribunes et chaque fois que l’occasion nous en sera donnée, nous mettrons de l’avant nos propositions pour un système de santé plus humain, sécuritaire et de qualité. Car étant composées à 100 % de professionnelles en soins, qui ont à cœur la santé des patient-e-s, nous croyons que nous sommes bien placées pour en parler.

Bonne rentrée à toutes !