FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

40 ans de solidarité, 40 ans de luttes pour l’égalité

40 ans de solidarité, 40 ans de luttes pour l’égalité

Le 28 avril prochain, l’Intersyndicale des femmes soulignera son 40e anniversaire. Plus de 500 femmes issues des syndicats qui la composent se réuniront pour cette occasion. Cette rencontre nous rappelle que malgré le temps qui passe, les mêmes revendications pour les droits des femmes et de l’égalité sont toujours d’actualité et ne sont jamais acquises. Cette rencontre nous rappelle également que c’est ensemble que les femmes doivent lutter. Certes, durant ces quarante dernières années, l’Intersyndicale a mené, avec le mouvement des femmes, plusieurs batailles qui ont porté fruit au Québec, dont celle de l’équité salariale ou des droits parentaux, mais la vigilance s’impose.

Malgré ces victoires, force est de constater que les femmes subissent encore des discriminations systémiques et sont toujours absentes des instances stratégiques et décisionnelles. En effet, elles sont les premières à subir les conséquences de la mondialisation de l’économie, du partage inégal de la richesse et de la rémunération. Elles sont également, la plupart du temps, les premières personnes touchées lorsque le gouvernement décide d’appliquer des mesures d’austérité.

Je vous invite d’ailleurs à consulter cette fiche d’information produite récemment par la FIQ et qui illustre l’impact du dernier budget Leitão sur la condition féminine. Vous serez à même de constater que le Secrétariat à la condition féminine a subi une diminution de son budget de 41 %. Le budget du Conseil du statut de la femme quant à lui a été réduit de 15 %. Enfin, les dépenses de programmes liées à la condition féminine ont subi des coupes cumulatives de 7,9 M$. Ces choix budgétaires indiquent clairement la vision du gouvernement en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. À cet effet, l’Intersyndicale revendique haut et fort que le gouvernement se dote d’outils et de grilles d’analyses qui démontrent les effets différenciés des politiques sur les femmes et les hommes. Notez également qu’à l’instar de tous les groupes de femmes au Québec, les organismes parapublics ont également subi d’importantes coupes budgétaires.

En tant qu’organisation représentant une très large majorité de femmes, la FIQ adhère sans réserve à l’Intersyndicale des femmes, un lieu de solidarité syndicale pour le bien commun des femmes. Plus que jamais, nous avons besoin de ce mouvement pour porter les revendications des femmes au travail et dans leur vie quotidienne, et nous rappeler que cet enjeu est loin d’être terminé.

Les 40 ans de l’intersyndicale des femmes prouvent également qu’au-delà des luttes entre organisations syndicales, les femmes peuvent faire preuve d’une solidarité exemplaire.

Pour plus d’information sur le 40e anniversaire de l’Intersyndicale des femmes