FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Vers une politique qui nous ressemble et nous rassemble

Vers une politique qui nous ressemble et nous rassemble

Dès sa création, la FIQ s’est affirmée comme organisation féminine et féministe avec un effectif composé de 90 % de femmes. Avec les réformes des dernières années et la montée des idéologies populistes dans le monde (exemple : États-Unis), une tendance à la baisse de l’implication des femmes au sein de la Fédération avait été remarquée. Pour remédier à cette situation, les militantes réunies en réseau, les 21 et 22 février 2018, ont discuté et échangé autour du projet de politique sur la représentation des femmes dans les lieux de pouvoir à la FIQ. Divers ateliers et conférences ainsi qu’un panel étaient au rendez-vous pour stimuler les réflexions des participantes.

« En tant que femmes et professionnelles en soins, nous devons nous mobiliser et défendre nos droits. Afin que les femmes s’impliquent davantage dans les lieux décisionnels de la FIQ. Il est tout à fait normal qu’une politique sur la représentation des femmes soit instaurée tout en ayant comme alliés, les hommes », a affirmé Nancy Bédard, présidente et coresponsable du secteur Condition féminine de la FIQ.

Les événements des dernières semaines (communément appelé « La crise des infirmières ») viennent aussi renforcir le fait que les femmes doivent prendre leur place dans les lieux de pouvoir. Tant et aussi longtemps qu’elles n’occuperont pas ces espaces, la violence organisationnelle et les inégalités persisteront. « Pour faire avancer notre cause et mener nos luttes, nous devons nous rassembler et nous doter d’une politique qui nous ressemble », a conclu Shirley Dorismond, vice-présidente et également coresponsable du secteur Condition féminine de la FIQ.