FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Le projet de politique sur la représentation équitable des femmes en tournée au SPSME

Le projet de politique sur la représentation équitable des femmes en tournée au SPSME

Le Syndicat des professionnelles en soins de la Montérégie-Est (SPSME) a accueilli hier Shirley Dorismond, vice-présidente et coresponsable politique du secteur Condition féminine, accompagnée d’une conseillère du secteur, dans le cadre de la tournée de la politique sur la représentation équitable des femmes dans les lieux de pouvoir à la FIQ. Cette rencontre a permis, entre autres, de réfléchir sur l’état actuel de la société et comment les luttes féministes perdurent dans le temps malgré les avancées des dernières décennies. Selon plusieurs militantes, la mise en place de mesures concrètes permettra le recrutement des femmes et facilitera leur propre implication.

Combattre la précarité de l’emploi est aussi une lutte féministe. En raison du manque de planification de main-d’œuvre de l’employeur et n’ayant d’autres choix, plusieurs professionnelles en soins du CISSSME détiennent des postes à temps partiel. Cela crée dans leur vie personnelle une instabilité tant au niveau monétaire que dans la planification familiale. Ces mauvaises pratiques de gestion ont des répercussions sur l’ensemble des professionnelles en soins et les obligent à faire des heures supplémentaires. Dans le but de dénoncer ces pratiques de gestion excessive, une campagne de mobilisation est en cours présentement au SPSME sous le thème « En TSO ou pas je donne toujours mon 110 %. Le gouvernement m’oublie à 100 % ».