FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Nomination du Conseil des ministres : la FIQ souhaite une collaboration constructive et elle veillera à ce que la voix des professionnelles en soins soit entendue

Nomination du Conseil des ministres : la FIQ souhaite une collaboration constructive et elle veillera à ce que la voix des professionnelles en soins soit entendue

À la suite de la nomination du Conseil des ministres, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ salue la nomination de Danielle McCann au poste de ministre de la Santé et des Services sociaux et espère la rencontrer dès que possible pour connaître ses intentions. « Tout en souhaitant une collaboration constructive, nous veillerons à ce que la voix des professionnelles en soins soit entendue. Pendant la campagne électorale, la CAQ s’est engagée à soulager les professionnelles en soins et nous sommes impatientes d’entendre ce que madame McCann a à proposer pour y arriver. Elle doit sans tarder poser des gestes qui auront un effet bénéfique sur les professionnelles en soins et sur la qualité des soins offerts à la population québécoise », de déclarer Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

La FIQ tient également à souligner la nomination d’un Conseil des ministres paritaire. « Autant de femmes qui héritent de postes aux fonctions si importantes, c’est motivant pour les femmes qui s’impliquent en politique ou qui souhaiteraient le faire », de souligner madame Bédard.

Agir sans délai sur plusieurs fronts

Les années au pouvoir des libéraux auront été difficiles pour le réseau de la santé. « Tant pour les professionnelles en soins que pour la qualité des soins offerts, un sérieux coup de barre s’impose. Il faudra agir rapidement sur plusieurs fronts », de poursuivre madame Bédard. Au nombre des priorités sur lesquelles la présidente de la FIQ souhaite s’entretenir avec la nouvelle ministre de la Santé, on retrouve :

  • Redonner aux professionnelles en soins les moyens de soigner dans des conditions décentes en diminuant leur charge de travail et en mettant un frein au fléau des heures supplémentaires obligatoires;
  • Poursuivre les projets ratios professionnelles en soins/patient-e-s et accélérer le déploiement de ces ratios partout au Québec afin qu’à terme, une loi sur les ratios soit adoptée;
  • Mettre à contribution les compétences et l’expertise des professionnelles en soins pour agir efficacement sur l’accès à la première ligne actuellement sous le joug des médecins.

Une place importante pour les ainé-e-s

Par ailleurs, la Fédération entend suivre de près Marguerite Blais, la nouvelle ministre des Aînés et des Proches aidants. « Les soins aux aîné-e-s sont complexes et ont multiples facettes. Nous sommes impatientes de voir ce que contiendra la politique nationale sur les soins à domicile. La qualité des soins à domicile passe inévitablement par des CLSC dotés de moyens financiers et de personnel en nombre suffisant. Les conditions de vie, de soins et de travail dans les CHSLD devront aussi faire l’objet d’une attention particulière. Mesdames McCann et Blais auront à faire équipe pour contrecarrer les effets néfastes occasionnés par les décisions du gouvernement précédent », de conclure la présidente.