FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Heures supplémentaires obligatoires : la FIQ lance une première publicité-choc

Heures supplémentaires obligatoires : la FIQ lance une première publicité-choc

Dans la foulée de ses demandes prébudgétaires, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec–FIQ lance une publicité-choc contre les heures supplémentaires obligatoires. « Nous voulons sensibiliser la population face à ce fléau. La détresse des professionnelles en soins prises en otage par les heures supplémentaires obligatoires, doit être connue du grand public. », déclare Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

Le temps supplémentaire obligatoire…euh non.

Dénoncé par la FIQ depuis plusieurs années, le recours systématique aux heures supplémentaires obligatoires est devenu un véritable mode de gestion. « Cette pratique dépasse largement la question des relations de travail. Elle porte atteinte à la sécurité des soins et a un impact direct sur les patients. Les femmes sont les premières victimes des heures supplémentaires obligatoires puisqu’elles représentent 90 % de nos membres. Des milliers de mères, de conjointes, de proches aidantes se voient forcées de cumuler les quarts de travail. À ce jour, leur profession demeure l’une des seules où sévit cette pratique inhumaine, et ce, de façon quotidienne. C’est inacceptable. Il y a urgence d’agir. », ajoute madame Bédard.

La FIQ exhorte le gouvernement Legault à respecter son engagement et à se doter d’un plan d’action pour abolir le recours aux heures supplémentaires obligatoires. « Les professionnelles en soins sont en droit d’exiger un geste clair de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Danielle McCann. La situation ne peut plus durer. Il y va de la santé et de la sécurité des professionnelles en soins et de leurs patients. », conclut Nancy Bédard.