FIQ | Secteur privé (FIQP)

Mot de la présidente

À titre de première présidente de FIQ | Secteur privé, je tiens, en premier lieu, à souligner la fierté qui m’anime à être la représentante de vos intérêts.

Vous avez toute mon admiration : infirmières, infirmières auxiliaires qui œuvrez dans une diversité d’établissements, que ce soient des CHSLD privés ou privés conventionnés, des ressources intermédiaires ou bien la Coopérative de Solidarité SABSA. Vous soignez — au quotidien et en équipe — les plus vulnérables de la société pour lesquels vous représentez très souvent la dernière famille.

Je sais que c’est avec cœur et engagement que vous exercez votre métier.

Je sais que les défis qui nous attendent comme syndicalistes sont grands.

Notre message doit être axé sur l’assurance de la qualité des soins donnés à la population, mais aussi sur la protection et la défense de vos conditions d’exercice.
En effet, les employeurs du secteur privé, pour lesquels l’objectif principal est de rentabiliser les investissements, perdent de vue trop souvent les normes professionnelles et poussent sans cesse les professionnelles en soins à plus de productivité.

S’ils ne sont pas directement couverts par l’État, les soins qui sont donnés dans les établissements privés et les ressources intermédiaires doivent être soumis à des normes identiques à celles du système de santé public. Les travailleuses doivent avoir de meilleures conditions de travail et doivent pouvoir offrir aux patients des services qui répondent à leurs besoins, dans le respect et la dignité.

Je vous invite donc à unir nos forces et nos intérêts pour mieux soigner les patients.

Des mots, nous passerons aux actes, ensemble !