FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

À un point tournant, la FIQ lance une campagne publicitaire

Le recours aux entreprises privées de placement en soins a pris une ampleur très inquiétante depuis quelques années et cette tendance préoccupe grandement la FIQ. L’enjeu du recours aux entreprises privées va bien plus loin que la question de l’accréditation syndicale, c’est de la qualité, de la continuité et de la sécurité des soins dont il faut surtout s’inquiéter.

Ainsi, la Fédération a lancé une campagne publicitaire afin de sensibiliser la population du Québec et ses membres à cet enjeu capital. Tout d’abord, une campagne télévisée battra son plein dès la mi-février, et ce, partout à travers le Québec. À première vue, le protagoniste de la publicité semble être un répartiteur de taxi, jusqu’à ce qu’on s’aperçoive qu’en fait, il répartit de la main-d’œuvre dans des établissements de santé. La FIQ est d’avis qu’elle tape réellement dans le mille avec son message. Il faut tout faire pour que les professionnelles en soins ne deviennent pas une main-d’œuvre à louer comme le seraient les services de chauffeurs de taxi.

Le 22 février, parallèlement aux publicités de la télévision, une campagne d’affichage débutera. Que ce soit sur les autobus urbains ou sur des panneaux publicitaires le long des autoroutes, la population du Québec sera exposée à cette promotion anti-entreprises privées de placement en soins. Le thème : « Le privé gère les soins. Le ministère de la Santé ferme les yeux. Le compteur tourne. »

Des situations devenues insoutenables pour ses membres et le réel bombardement de publicités provenant des entreprises privées de placement en soins ont suffi à convaincre la Fédération et ses déléguées de l’urgence de riposter. Il est faut de penser, contrairement à ce que font miroiter les entreprises privées, que le personnel du secteur privé va « sauver » le réseau public de santé et donner de l’oxygène aux professionnelles en soins sans cesse confrontées à une surcharge de travail.

La FIQ invite ses membres et toute la population à se mobiliser afin que cesse la prolifération des entreprises privées dans le réseau public de santé. Il faut toujours se rappeler que ce sont la fidélisation des professionnelles en soins au réseau public de santé et le développement du sentiment d’appartenance à leur établissement qui contribuent à la qualité, à la sécurité et à la continuité des soins.