FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Démocratie à la dérive : les milléniaux CONTRE-ATTAQUENT!

Démocratie à la dérive : les milléniaux CONTRE-ATTAQUENT!

Cette 16e édition du Réseau des jeunes a été largement inspirée par les plus récentes élections tenues au Québec. Pendant toute la campagne électorale, on a pu sentir à quel point les jeunes ont de l’influence sur le politique. Leurs idées, leurs préoccupations, leurs ambitions et leur vision de la société ont littéralement soulevé certains partis et ont forcé la remise en question des autres. La réalité est indéniable : les jeunes sont dorénavant une force politique majeure avec laquelle les politiciens doivent négocier. C’est donc sous le thème « Démocratie à la dérive : les milléniaux CONTRE-ATTAQUENT! » que plus de 100 jeunes participantes ont eu la chance d’échanger, d’apprendre, de réseauter et de s’informer par le biais d’activités en tables rondes, de conférences, de panels et d’autres activités originales.

Les milléniaux sont les jeunes né-e-s entre 1982 et 2004. Sans tomber dans les généralités, il apparaît clair que cette génération a des valeurs différentes des générations précédentes et qu’elle remet en question des choix de société qui ont été effectués par le passé. Cela a pour effet de faire bouger les choses, et c’est bien tant mieux!

Le Réseau des jeunes des 22 et 23 novembre dernier a été l’occasion d’aborder des sujets aussi nombreux que variés : la manière dont les jeunes peuvent faire entendre leur voix, l’ampleur du mouvement amorcé par les milléniaux partout dans le monde, les impacts des paradis fiscaux et des inégalités socioéconomiques sur la démocratie, la réforme du mode de scrutin, le vote des jeunes lors des plus récentes élections au Québec, et bien d’autres.

« Quel réseau inspirant qui s’achève. À n’en point douter, les jeunes sont les forces vives de demain. Votre participation politique, qu’elle soit électorale, syndicale ou partisane, est riche pour notre société. La politique est semblable à un jeu de souque à la corde. Pour gagner, pour tirer la société dans le sens où nous le souhaitons, il faut être plusieurs à tirer, à se battre pour nos idéaux. Quand vous vous impliquez politiquement, vous joignez ces rangs, vous contribuez à donner de la force à notre mouvement », a conclu de belle façon Cynthia Pothier, membre du Comité exécutif national.