FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Éradiquer le temps supplémentaire obligatoire : on continue la lutte, il faut maintenir la pression

Éradiquer le temps supplémentaire obligatoire : on continue la lutte, il faut maintenir la pression

L’été a été chaud, très chaud. Surtout pour les professionnelles en soins qui ont multiplié les heures de travail et pris le relais de leurs collègues pendant leurs vacances bien méritées. Vous nous le dites tous les jours et la journée nationale sans TSO du 8 avril l’a démontré : vous n’en pouvez plus, et depuis trop longtemps.

Les nombreux travaux réalisés par les équipes locales depuis le printemps pour mettre fin au TSO, notamment la révision des structures de postes et le rehaussement des postes à temps complet, devraient porter fruit cet automne. Ainsi, on espère diminuer substantiellement le temps supplémentaire obligatoire. Après de nombreuses promesses, la ministre McCann n’a pas d’autre choix que de livrer la marchandise. Les professionnelles en soins doivent rapidement voir leurs conditions de travail s’améliorer à ce chapitre, et noter une diminution de leur charge de travail.

Pour continuer de porter ce message et maintenir la pression, la FIQ lance une campagne publicitaire sur le web, qui se poursuivra jusqu’à la mi-septembre. Les conséquences du TSO dans la vie personnelle, non seulement des professionnelles en soins, mais aussi de celle de leurs proches, y sont clairement illustrées. Ça ne peut plus continuer!

Cette campagne se déploiera sur tous nous réseaux sociaux, ainsi que sur le nouveau compte Instagram de la FIQ.

Les conséquences du TSO au quotidien

Les différentes déclinaisons de la campagne – que vous verrez sur les médias sociaux, mais aussi sur les sites web des grands médias québécois- soulignent quelques défis quotidiens de ce fléau. En cliquant sur les publicités, vous arriverez sur notre page dédiée à l’enjeu du temps supplémentaire obligatoire, qui revient notamment sur les nombreuses actions de la FIQ à ce sujet.

Quand une professionnelle en soins doit multiplier les heures de travail, souvent sans préavis, il n’y pas que sa santé psychologique et physique qui en souffre. Son couple, ses enfants, ses proches, ses amis et toute sa communauté en pâtissent également.

À l’aube des négociations pour la nouvelle convention collective, il faut continuer de documenter cette réalité intenable. Et pour cela, nous avons besoin de vous.

Bien sûr, les professionnelles en soins connaissent les tenants et aboutissants de cette méthode de gestion, mais il faut que vous continuiez à témoigner des difficultés que vous vivez dans votre vie de tous les jours à cause du TSO.

Racontez vos histoires, demandez à vos proches de témoigner et réclamez des améliorations immédiates de vos conditions de travail.

La FIQ présente sur Instagram

Après Facebook et Twitter, la FIQ ajoute une nouvelle corde à son arc : un compte Instagram s’ajoutera à notre voix sur les médias sociaux.

Grâce à ce médium visuel, nous documenterons nos actions, nos manifestations et nos campagnes avec des images fortes. Les « stories » offrent aussi des occasions éducatives et interactives intéressantes pour le public qui souhaite mieux connaître la réalité des professionnelles en soins. Grâce aux #, l’information centralisée nous permettra d’identifier les tendances.

Voilà une autre des initiatives qui nous permet de fait entendre notre voix, toujours plus forte.

Suivez-nous !

Découvrez notre compte ici.

#TSO #ÇaAssezDuré